NOUVELLES
28/01/2014 02:56 EST | Actualisé 30/03/2014 05:12 EDT

Anderson ouvrira la Berlinale, avec Côté et Morin dans des sections parallèles

BERLIN - La 64e Berlinale proposera le mois prochain les nouveaux films de Wes Anderson et George Clooney, une production longuement attendue du réalisateur américain Richard Linklater et un fort contingent de films provenant de la Chine.

Les organisateurs du Festival international du film de Berlin, le premier festival européen majeur de l'année, ont présenté mardi la programmation complète en vue de l'événement qui se tiendra du 6 au 16 février.

Vingt films se disputeront le prestigieux Ours d'or en compétition officielle, dont «Aloft», de la réalisatrice d'origine péruvienne Claudia Llosa, une coproduction entre l'Espagne, le Canada et la France.

Le directeur du festival, Dieter Kosslick, a soutenu que l'événement comptait une programmation «se tournant vers le passé avec différentes approches». Le festival s'ouvre avec le nouveau film de Wes Anderson, «The Grand Budapest Hotel», dont l'action se déroule dans un hôtel européen dans les années 1920 et mettant en vedette Ralph Fiennes, Jude Law et Edward Norton.

Le réalisateur et scénariste Richard Linklater présente «Boyhood», un projet de film initiatique dans ses cartons depuis plus de 10 ans. Le rôle principal est interprété par Ellar Coltrane, et la distribution inclut aussi Ethan Hawke et Patricia Arquette.

Le vétéran cinéaste français Alain Resnais tentera d'obtenir les grands honneurs avec «Aimer, boire et chanter», comptant à l'affiche ses habitués Sabine Azéma et André Dussolier.

La compétition cette année comporte trois films chinois reflétant une grande variété des genres, selon le directeur de l'événement. Il s'agit de «Black Coal, Thin Ice» de Diao Yinan, «Blind Massage» de Lou Ye et «No Man's Land» de Ning Hao.

Le festival propose aussi, cette fois hors compétition, «The Monuments Men», de George Clooney, dans lequel le réalisateur et acteur américain joue aux côtés de Matt Damon et Bill Murray dans un récit d'une escouade chargée de sauver des oeuvres d'art de leur destruction par les Nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale.

La Berlinale peine à se démarquer face aux festivals de Cannes et de Venise, mais elle offre un large éventail de films et récompense souvent des cinéastes méconnus. L'an dernier, l'Ours d'or était revenu à «Mère et Fils» du réalisateur roumain Calin Peter Netzer. Le cinéaste québécois Denis Côté avait décroché un Ours d'argent pour «Vic + Flo ont vu un ours».

Cette année, Denis Côté («Bestiaire», «Curling») présente le film «Que ta joie demeure» dans la section parallèle Forum. Également sur le front canadien, Bruce LaBruce, avec «Pierrot lunaire», et Robert Lepage et Pedro Pires, avec «Triptyque», figurent respectivement dans les sections Forum Expanded et Panorama spécial.

Le cinéaste Robert Morin («Les 4 soldats», «Papa à la chasse aux Lagopèdes») pourrait décrocher un prix dans la section Generation 14plus, avec «3 histoires d'Indiens». Cette section de la Berlinale est consacrée aux oeuvres dont les thèmes et l'esthétique sont liés aux expériences vécues par les enfants et les jeunes. Des Ours de cristal et des prix du jury international y sont décernés.

Un jury de huit membres, présidé par le producteur de «Brokeback Mountain» James Schamus, annoncera le gagnant de l'Ours d'or et d'autres prix, le 15 février. Le festival offre aussi un Ours d'or honorifique au cinéaste britannique Ken Loach.

PLUS:pc