NOUVELLES
27/01/2014 04:47 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

Truquage d'offres: une entreprise de Saint-Jean-sur-Richelieu accusée

MONTRÉAL - Le Bureau fédéral de la concurrence a annoncé lundi le dépôt d'accusations criminelles contre l'entreprise Construction Beaudin & Courville et l'un de ses administrateurs, à Saint-Jean-sur-Richelieu, en lien avec un accord de truquage d'offres pour des projets d'infrastructures dans cette région de la Montérégie.

Selon un communiqué du Bureau, ces accusations concernent la construction de routes et l'épuration d'eau, des travaux prévus entre janvier 2008 et décembre 2009.

Outre l'entreprise, Alain Courville fait aussi l'objet d'une accusation de truquage des offres en vertu de la Loi sur la concurrence.

Les accusations ont été déposées à la suite d’une enquête menée conjointement par le Service des enquêtes sur la corruption de la Sûreté du Québec, l’Unité permanente anticorruption (UPAC) du Québec et le Bureau.

Déjà, en 2011, l'UPAC avait effectué une perquisition dans les bureaux de l'entreprise spécialisée en excavation et en génie civil. Il s'agissait alors de la première intervention du groupe d'enquête, deux mois après sa création.

Le partenariat entre le Bureau de la concurrence et l'UPAC a précédemment permis de déposer, en juin 2012, 77 accusations criminelles contre neuf entreprises et 11 particuliers pour leur participation à un système de truquage des offres liées principalement à des projets d’infrastructures à Saint-Jean-sur-Richelieu et dans les régions avoisinantes.

PLUS:pc