NOUVELLES
27/01/2014 04:20 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Nouvelle année, nouveau camp, nouvel entraîneur

La routine a repris son cours pour l'Impact de Montréal. Près d'une trentaine de joueurs ont fait la connaissance de leur nouvel entraîneur-chef Frank Klopas à l'ouverture du camp d'entraînement, lundi.

Un texte de Antoine Deshaies Twitter Courriel

Klopas est le troisième entraîneur de l'organisation montréalaise depuis qu'elle a joint la MLS il y a trois ans.

« Ce sont les aléas du football, croit le défenseur Hassoun Camara. Quand on est professionnel, il faut accepter ça. Quand le club prend une décision, c'est pour son bien, pas pour se tirer une balle dans le pied. Au contraire, c'est toujours dans l'optique d'améliorer les choses. »

« C'est pas mal plus tranquille, note Patrice Bernier. On a vu que l'autre entraîneur (NDLR : Marco Schällibaum) était un peu plus bruyant... »

Premières impressions

Il y avait de l'intensité à ce premier entraînement... Peut-être même un peu trop, selon l'entraîneur.

« Il y a quelques postes disponibles, mais pas tant que ça », a avoué l'entraîneur Klopas, qui doit composer avec une liste de 28 joueurs invités.

Eric Miller, le premier choix de l'équipe au dernier repêchage, convoite l'un de ces postes. Il mise sur sa polyvalence.

« Je peux jouer comme latéral droit, latéral gauche, défenseur central ou milieu », a expliqué l'Américain de 21 ans.

Noyau intact... sans capitaine

L'Impact veut rebondir après une fin de saison décevante.

Pendant que ses rivaux torontois ont fait le plein de joueurs vedettes, les renforts se font attendre.

« Nous n'avons pas à changer tout drastiquement, mais on a quand même besoin de profondeur pour être une équipe compétitive tout au long de la saison », a indiqué Bernier.

« Je préfère prendre deux joueurs qui vont faire la différence pour l'équipe que beaucoup de joueurs qui seront juste corrects », pense Marco Di Vaio.

Le meilleur buteur de l'équipe se dit d'ailleurs en pleine forme après la pause hivernale. L'entraîneur le verrait bien enfiler le brassard de capitaine.

Di Vaio et Bernier constituent les deux options les plus plausibles pour le titre de capitaine, titre délaissé par Davy Arnaud après son départ pour le DC United.

Que tu choisisses l'un ou l'autre, voire les deux, tu ne peux pas te tromper », croit l'entraîneur.

« Ce serait logique et pour moi, personnellement, ce serait extraordinaire. Pouvoir finir avec le brassard, ce serait parfait, souligne Bernier.

Les joueurs de l'Impact s'entraîneront à Montréal jusqu'au 14 février avant de mettre le cap sur la Floride pour la classique Disney, un tournoi que l'équipe a remporté en 2013.

PLUS:rc