NOUVELLES
27/01/2014 03:21 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Nouveaux procès de militants anticorruption en Chine

Le procès de quatre membres du Mouvement des nouveaux citoyens, poursuivis pour avoir réclamé la divulgation du patrimoine des élites, s'est ouvert lundi à Pékin.

L'organisation anticorruption fait depuis dix mois l'objet d'une campagne de répression qui suscite l'indignation des mouvements de défense des droits de l'homme et des chancelleries occidentales. Son fondateur, Xu Zhiyong, a été condamné samedi à quatre ans de prison.

Ding Jiaxi, Li Wei, Zhang Baocheng et Yuan Dong, les quatre militants dont le procès s'est ouvert lundi, ont dit vouloir changer le système de l'intérieur.

Ils sont poursuivis pour troubles de l'ordre public, un chef d'inculpation passible de cinq ans de réclusion.

Une vingtaine de personnes ayant participé à cette campagne pour la transparence ont été arrêtées.

Daniel Delk, secrétaire adjoint de l'ambassade des États-Unis en Chine, a dénoncé « les arrestations entre autres de défenseurs des intérêts publics, de militants sur internet, de journalistes et de dignitaires religieux qui contestent les positions et les actes » de l'administration chinoise.

PLUS:rc