NOUVELLES
27/01/2014 11:01 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

« Le projet avance bien » - Alonso

Fernando Alonso travaille sur deux fronts. Il prépare la nouvelle saison de F1 et continue de bâtir son équipe cycliste pour le WorldTour. 

Le pilote espagnol s'est montré optimiste après avoir rencontré le président de l'UCI, Brian Cookson, lors de sa visite le 19 décembre en Espagne pour remettre à Joaquim Rodriguez le trophée du meilleur cycliste du WorldTour en 2013. 

La rencontre de 40 minutes avait permis au pilote espagnol de se présenter et d'avoir l'UCI comme alliée au cas où des obstacles viendraient barrer sa route. 

« Nous avons une rencontre privée de travail avec Fernando Alonso et son équipe, avait révélé M. Cookson au journal espagnol AS. Nous voulons aider ceux qui veulent investir dans le cyclisme. Notre objectif, c'est d'aider des gens comme Fernando Alonso et de faire en sorte que des projets intéressants comme le sien se concrétisent. »

Un mois plus tard, alors qu'il s'apprête à embarquer dans sa Ferrari pour le début des essais d'hiver, l'Espagnol s'est dit encouragé par les progrès réalisés dans le dossier de son équipe cycliste. Il compte toujours participer au WorldTour en 2015.

« Le projet avance bien, a-t-il affirmé à l'agence Europa Press. Il reste encore un an. Je suis content des pas que nous avons faits. » 

Rappelons que Fernando Alonso a tenté dans un premier temps de racheter l'équipe Euskaltel-Euskadi, en espérant pouvoir la maintenir en vie en 2014. Ce qui n'a pas été possible, faute de temps pour mener à bien le dossier.

Il a donc, dès septembre 2013, choisi de se donner du temps et de créer sa propre équipe pro, qui compte toujours prendre le départ de la saison 2015. Le projet porte le nom de FACT (Fernando Alonso Cycling Team), mais le nom de l'équipe sera différent en raison des ententes commerciales à venir.

Selon le site cyclingnews, l'Italien Paolo Bettini serait parmi les personnes attachées à la création de l'équipe. L'ancien champion du monde a quitté son poste d'entraîneur de l'équipe italienne et était à Madrid au début de janvier pour se lancer dans cette nouvelle aventure.

« Tout s'est fait très vite, a révélé Bettini, 39 ans, au site spécialisé. Nous avons parlé et tout s'est mis en place juste avant Noël. Le train passait et j'ai décidé de sauter dedans. »

PLUS:rc