NOUVELLES
27/01/2014 07:54 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

L'état-major égyptien réuni sur la candidature de Sissi à la présidence (agence d'Etat)

Le commandement militaire égyptien était réuni lundi pour discuter de la possible candidature du maréchal Abdel Fattah al-Sissi à la présidence du pays, a indiqué l'agence officielle Mena.

Le maréchal, homme fort de l'Egypte depuis qu'il a annoncé la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en juillet, avait peu auparavant été élevé au plus haut grade de l'armée égyptienne et son entourage ne cache plus son intention de se présenter à la présidentielle prévue sous trois mois.

Pour être candidat toutefois, celui qui est également ministre de la Défense et vice-Premier ministre du gouvernement intérimaire doit prendre sa retraite de militaire ou démissionner de l'armée car la Constitution stipule que le président doit obligatoirement être un civil.

"Le Conseil suprême des forces armées est réuni sous la direction du ministre de la Défense, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, pour discuter des développements de la situation sécuritaire, notamment dans le Nord-Sinaï, et va également examiner d'autres sujets, dont la demande populaire qui est faite au maréchal Sissi de se présenter à la présidentielle".

Un haut responsable a indiqué à l'AFP, sous le couvert de l'anonymat, que la promotion, très rare, du maréchal Sissi signifiait en fait "un au revoir de l'armée à son chef".

Des responsables gouvernementaux avaient auparavant expliqué à l'AFP que cette promotion était "un honneur accordé à Sissi avant son départ".

gir-sbh/sw

PLUS:hp