NOUVELLES
27/01/2014 09:28 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

Le rand poursuit sa chute et atteint un nouveau plus bas sur cinq ans

Le rand sud-africain a touché lundi un nouveau plus bas sur cinq ans, malmené par la volatilité des capitaux fuyant les marchés émergents alors que la grève des mines de platine et les difficultés budgétaires nationales se font également sentir.

Le rand s'échangeait à 11,14 rands pour un dollar et à 15,24 rands pour un euro lundi à 13h12 GMT.

Le rand sud-africain, considéré comme un indicateur avancé pour les pays émergents, est victime du changement de politique monétaire des Etats-Unis et de la désaffection des capitaux, désormais plus intéressés par le rendement des obligations américaines.

"Le rand a perdu 25% face au dollar par rapport à mai dernier", a souligné Shilan Shah, analyste chez Capital Economics. "Il y a clairement un danger qu'il chute encore plus ces prochains mois".

L'Afrique du Sud fait partie du club des cinq pays catalogués comme fragiles par les investisseurs - avec le Brésil, l'Inde, l'Indonésie et la Turquie - en raison d'un important déficit des comptes courants.

Pour la banque centrale sud-africaine, la chute du rand est un casse-tête car elle alimente l'inflation qui atteint déjà le niveau maximum toléré, et dans un contexte de croissance trop faible pour résorber le chômage structurellement élevé.

Les analystes ne prévoient cependant aucune intervention de la Banque de Réserve sud-africaine sur le marché des changes, surtout "si le rand évolue à un rythme régulier vers les 12 rands pour un dollar", estime Peter Attard Montalto de Nomura.

"Les prochains seuils de résistance sont à 11,2500, 11,3600, 11,5700, 11,6500 et 11,8900", a précisé la banque Standard Bank dans une note à ses clients.

arb/clr/aub

PLUS:hp