NOUVELLES
27/01/2014 05:52 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

Le Canada vise le retour à l'équilibre budgétaire dans un an

Le budget fédéral 2014-15 du Canada sera présenté le 11 février, avec l'objectif d'approcher de l'équilibre en privilégiant la croissance et la création d'emplois, a annoncé lundi le ministre des Finances Jim Flaherty, qui vise l'équilibre en 2015.

Lors de la séance de reprise des travaux parlementaires à la Chambre des Communes, Jim Flaherty a indiqué que le gouvernement conservateur restait concentré sur "l'emploi et la croissance économique" avec l'objectif de "maintenir la fiscalité à un faible niveau et de revenir à un équilibre budgétaire pour l'exercice 2015-16".

"Il n'y a aucun doute que le budget fédéral sera à l'équilibre en 2015 et nous allons faire cela sans augmentation d'impôts", a précisé Jim Flaherty lors d'un point de presse à Ottawa.

Fin décembre, le ministre des Finances avait estimé que l'exercice fiscal en cours se terminerait fin mars avec un déficit de 17,9 milliards de dollars canadiens. Il avait également fixé un objectif pour le budget 2015-16 d'un "excédent d'un peu moins de 4 milliards de dollars".

Le ministre des Finances a conscience que des économistes redoutent les risques d'une déflation. Mais "le Canada est virtuellement en meilleure santé que n'importe quelle autre économie dans le monde", a-t-il ajouté, pour justifier le fait que l'économie et l'emploi marquent le pas bien que les principaux indicateurs économiques soient au vert pour une reprise saine.

Pour établir le budget 2014-15, le gouvernement fédéral s'appuiera sur une hypothèse de croissance fixée sur le consensus des économistes privés.

Le gouvernement canadien ne se basera donc pas sur les prévisions de la banque centrale canadienne même si l'hypothèse de croissance du budget ne devrait pas en être trop éloignée. "La croissance du PIB réel devrait passer de 1,8% en 2013 à 2,5% en 2014 et en 2015", avait pronostiqué la semaine dernière la Banque du Canada.

Evoquant la baisse du dollar canadien depuis quelques semaines, Jim Flaherty a jugé que c'était "une bonne nouvelle". Pour ce responsable, "l'économie américaine montre une certaine vigueur. C'est bon non seulement pour les Etats-Unis et les Américains mais c'est également bon pour nous et notre pays car c'est un de nos partenaires les plus importants".

amc-mbr/sab/sl/gde

PLUS:hp