NOUVELLES
27/01/2014 11:59 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

La Floride pourrait assouplir sa législation sur le cannabis

La Floride pourrait devenir le prochain Etat américain à légaliser l'usage thérapeutique du cannabis, à moins que la cour suprême de cet Etat du Sud-Est ne s'y oppose.

Les organisateurs d'une campagne en faveur de la légalisation du cannabis à usage thérapeutique ont annoncé lundi avoir dépassé les 683.149 signatures nécessaires pour que cet amendement soit soumis par référendum à la population le 4 novembre prochain.

"Nous sommes très heureux d'avoir rassemblé les signatures nécessaires", a déclaré dans un communiqué Ben Pollara, le responsable de la campagne "People United for Medical Marijuana".

"Nous sommes très heureux à l'idée de rentrer dans l'histoire de la Floride et d'aider les habitants de cet Etat à voter pour des lois compatissantes sur la santé", a-t-il ajouté, précisant que 722.416 signatures avaient été réunies avant la date butoir de vendredi dernier.

Mais pour que ce texte puisse être soumis à référendum, il faut encore qu'il reçoive l'aval de la cour suprême de Floride. La ministre de la Justice de l'Etat, Pam Bondi, a d'ores et déjà fait savoir qu'elle s'y opposait.

Comme elle, le gouverneur républicain Rick Scott et les autres élus conservateurs de l'Etat sont opposés à cette proposition de loi.

Le texte de la proposition de loi précise que la consommation de cannabis serait autorisée "en cas de maladie Alzheimer, de cancer, de douleurs chroniques et de désordres permanents du système nerveux".

Il fait également la liste des consommateurs potentiels autorisés: malades atteints de la "maladie de Crohn, épilepsie, glaucome (dégénération du nerf optique), Sida et Parkinson" notamment.

Début janvier, l'Etat de New York est devenu le 21e Etat à légaliser la marijuana à des fins médicales. Le premier Etat à avoir assoupli ses lois en la matière fut la Californie en 1996.

Au niveau fédéral, vente et possession restent interdites. Mais en octobre 2009, l'administration Obama avait envoyé un mémo aux procureurs fédéraux, les incitant à ne pas engager de poursuites contre les personnes distribuant du cannabis à des fins thérapeutiques.

En octobre dernier, un sondage Gallup avait pour la première fois montré qu'une majorité d'Américains (58%) s'étaient déclarés en faveur de la légalisation du cannabis.

pb/rap/bdx

PLUS:hp