NOUVELLES
27/01/2014 07:46 EST | Actualisé 29/03/2014 05:12 EDT

Egypte: Paris condamne les violences, appelle au respect de la liberté de manifestation

La France a condamné lundi les violences qui ont marqué l'Egypte ces derniers jours, au cours d'attentats et lors de manifestations, appelant "au respect de la liberté de rassemblement" pacifique.

"La France condamne les violences qui ont marqué l'Egypte au cours des derniers jours", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Romain Nadal, au cours d'un point de presse.

Vendredi et samedi, six attentats ont visé la police --dont cinq au Caire-- faisant six morts et des dizaines de blessés.

Et dans le cadre des manifestations célébrant le troisième anniversaire de la révolte ayant chassé Hosni Moubarak du pouvoir, 49 personnes ont été tuées et 1.079 protestataires arrêtés.

"La France appelle au respect de la liberté de rassemblement et de manifestation et rappelle le devoir d'exercer ce droit pacifiquement. Elle réaffirme son soutien au processus en cours devant conduire à l'instauration d'institutions démocratiques et civiles garantissant les libertés fondamentales", a ajouté le porte-parole.

"Il importe que ces institutions soient ouvertes à tous les mouvements politiques rejetant la violence, conformément aux engagements de la feuille de route et aux principes inscrits dans la constitution", a-t-il souligné.

Les autorités égyptiennes ont annoncé dimanche, après un week-end marqué par des heurts et des attentats meurtriers, que l'élection présidentielle se tiendrait avant les législatives, un calendrier favorable au maréchal Abdel Fattah Sissi, chef de l'armée et homme fort du pays.

Depuis la destitution et l'arrestation le 3 juillet par l'armée du président issu des Frères musulmans (islamistes), Mohamed Morsi, plus de 1.000 manifestants pro-Morsi ont été tués et des milliers d'autres arrêtés dans le cadre de la répression conduite par les autorités.

thm/blb/ros

PLUS:hp