NOUVELLES
26/01/2014 01:34 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Un tireur tue deux personnes dans un centre commercial américain et se suicide

Un tireur isolé portant des explosifs artisanaux a tué deux personnes et s'est suicidé, samedi après une fusillade survenue dans un centre commercial très fréquenté de la grande banlieue nord de la capitale américaine, Washington, a annoncé la police.

Cet incident est le dernier en date d'une longue série qui endeuille les Etats-Unis, sans que le gouvernement soit parvenu à légiférer pour limiter l'usage des armes à feu.

Il y a "trois décès confirmés" après des tirs en fin de matinée dans le centre commercial Columbia, situé entre Washington et Baltimore (Maryland, est), a annoncé la police du comté de Howard, dans le Maryland, un Etat qui jouxte la capitale fédérale des Etats-Unis.

Les enquêteurs tentent de comprendre quels étaient les motifs de celui qu'ils ont "provisoirement identifié" comme le tireur qui "avait une grande quantité de munitions avec lui", a dit le chef de la police locale, Bill McMahon.

"A cause de nos inquiétudes concernant tout autre arme qu'il pouvait avoir, ou des explosifs, nous nous approchons (la scène) avec beaucoup de précautions", a-t-il ajouté. "Nous recevons de l'aide de quelques-uns de nos partenaires fédéraux et nous nous assurons qu'il n'y a pas d'explosifs sur le corps du mort".

Selon un tweet de la police, survenu après l'entretien avec le chef de la police locale Bill McMahon, la fouille du sac du tireur a permis de découvrir deux engins rudimentaires, produits "d'une tentative de fabrication d'explosifs. Tous deux ont été désactivés."

Jusqu'à présent, l'identité du tireur n'a pas été révélée par la police. Il semble s'être suicidé avec son fusil, selon les policiers. Des unités spéciales d'intervention continuaient de fouiller le centre commercial dans la nuit.

Sur le parking glacial et enneigé du centre commercial, Bill McMahon a précisé aux journalistes que l'incident avait coûté la vie à "un homme et une femme d'une vingtaine d'années", tous deux "employés d'un magasin" et que le tireur avait été retrouvé mort au même endroit.

Quand les policiers sont arrivés sur les lieux, l'homme était "décédé" et "avait une grande quantité de munitions avec lui", a précisé Bill McMahon.

Les trois corps ont été découverts dans le même magasin de matériel et de vêtements de glisse du complexe commercial, a précisé la police. Cinq autres personnes ont été légèrement blessées, dont une par balles, selon la police.

Le centre commercial a été entièrement fouillé et sécurisé pour s'assurer qu'il n'y avait pas d'autres victimes, ni d'autre tireur, selon le chef de la police.

"Quand on entend des coups de feu, on court"

Les milliers de clients qui se pressaient dans le Columbia Mall -- destination prisée des familles le week-end en raison de ses 200 boutiques, de son manège et de ses aires de jeux -- ont été évacués dans l'après-midi sans encombres.

Mais la télévision NBC a parlé à un homme qui était lui-même en contact avec sa fille qui faisait ses courses dans le centre commercial et qui lui a rapporté des scènes de "panique" lors des premières évacuations.

Un employé de magasin a décrit sur CNN le même genre de scènes au moment des tirs.

"Dans le monde d'aujourd'hui, quand on entend des coups de feu, on court, il n'y a rien d'autre à faire", a déclaré le jeune homme.

La police a expliqué que les circonstances de cette fusillade restaient mystérieuses et que les forces de l'ordre avaient été appelées sur les lieux vers 11H15 (16H15 GMT) pour des coups de feu.

Interrogé par la presse, Bill McMahon n'a pas exclu la piste d'une querelle familiale.

Les fusillades meurtrières sont un phénomène récurrent aux Etats-Unis, suscitant régulièrement des appels à un contrôle accru des armes auquel la NRA, le lobby favorable aux armes à feu, s'oppose farouchement.

Le massacre de 20 enfants et six adultes dans une école du Connecticut (nord-est) en décembre 2012 avait conduit le président Barack Obama à redoubler d'efforts sur le sujet, mais son projet de loi s'est heurté à l'opposition du Congrès.

bur-nr/are/all/jh

PLUS:hp