NOUVELLES
26/01/2014 07:09 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Manifestation contre les 8000 emplois abolis à Postes Canada

CP

OTTAWA - De nombreux membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) ont manifesté à Ottawa, dimanche, pour affirmer à Postes Canada et au gouvernement de Stephen Harper leur opposition à la fin de la livraison du courrier à domicile et à la hausse des tarifs d'affranchissement.

Dans un communiqué publié sur son site internet, le syndicat affirme que 2000 personnes, des employés du secteur postal mais aussi des sympathisants, ont fait le voyage de Montréal, Québec et de Toronto, entre autres, et se sont donné rendez-vous devant le bureau du premier ministre canadien, pour lui demander d'annuler les décisions annoncées et de consulter la population.

Le 11 décembre dernier, Postes Canada a causé un émoi en annonçant l'élimination graduelle de la livraison du courrier à domicile, sur une période de cinq ans, pour la remplacer par des boîtes postales communautaires. Cette décision a causé son lot d'inquiétudes parmi les personnes âgées et celles à mobilité réduite.

Une semaine plus tard, devant une commission parlementaire, le grand patron de Postes Canada, Deepak Chopra, a défendu publiquement son plan, sans toutefois fournir d'information sur de possibles accommodements pour ces groupes en particulier.

Au sujet des aînés et des personnes à mobilité réduite qui devront se déplacer pour récupérer leur courrier, M. Chopra avait assuré que les changements seront mis en oeuvre de façon «réfléchie» et que le travail sera fait en consultation avec les municipalités.

Or, selon le STTP, des municipalités, des petites entreprises, des groupes d'aînés ou de défense des personnes se mobilisent depuis l'annonce de Postes Canada, et ce partout au pays. À la manifestation de dimanche, des porte-parole de groupes d'aînés et de défense des personnes à mobilité réduite ont pris la parole pour dénoncer les mesures annoncées.

«Jusqu'ici, les villes de Vancouver, de Victoria et de Medicine Hat se sont officiellement prononcées contre la disparition de la livraison à domicile, affirme le STTP dans son communiqué. On s'attend à ce que d'autres municipalités leur emboîtent le pas.»

«Le service postal n'appartient pas à M. Chopra. Il n'appartient pas non plus à M. Harper. Le service postal appartient à la population», a déclaré Sylvain Lapointe, directeur national du STTP pour la région du Montréal métropolitain.

Dans le cadre des mesures annoncées, entre 6000 et 8000 postes seraient abolis. Par ailleurs, dès avril prochain, le prix du timbre passera à un dollar.

La société d’État estime qu’elle n’a pas le choix pour faire face à la concurrence. Le gouvernement Harper dit appuyer Postes Canada dans ses efforts d’assurer sa rentabilité financière.

Le Syndicat des travailleurs des postes exige des consultations publiques «ouvertes» et non pas en catimini pour étudier la restructuration de Postes Canada.

Plus de cinq millions de ménages canadiens reçoivent le courrier à domicile. Des boites postales communautaires devraient être installées dans les prochains mois.

INOLTRE SU HUFFPOST

Postes Canada cessera le porte-à-porte