NOUVELLES
26/01/2014 09:58 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Les travailleurs des postes feront entendre leur voix à Ottawa

Près de 2000 membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) participeront dimanche après-midi à un rassemblement et à une marche à Ottawa.

Les manifestants, qui viennent pour la plupart du Québec, comptent se rendre jusqu'au bureau du premier ministre Stephen Harper pour exiger l'annulation des compressions qui vise le service postal.

Postes Canada a annoncé en décembre dernier son intention de mettre fin à la distribution à domicile du courrier en milieu urbain partout au pays au cours de cinq prochaines années.

Des boîtes communes seront installées dans les différents quartiers et le prix des timbres passera à 1 $.

La Société de la couronne entend aussi éliminer entre 6000 et 8000 postes lors des prochaines années, principalement par attrition.

Les dirigeants de Postes Canada estiment que ces mesures amélioreront la compétitivité de la société et ils bénéficient du soutien du gouvernement Harper pour les appliquer.

Des mesures critiquées

À la veille de la reprise des travaux parlementaires à la Chambre des communes, des représentants des partis d'opposition participeront à la manifestation qui se déroule dans le cadre de la campagne Sauvons Postes Canada.

Le Syndicat des travailleurs des postes exige pour leur part des consultations publiques « ouvertes » et non pas en catimini pour étudier la restructuration de Postes Canada.

« Au lieu de couper dans les services dans le but d'avoir davantage de revenus [...] nous ce qu'on dit c'est qu'il y a des services que l'on peut offrir tels que les services bancaires et financiers qui sont offerts par plusieurs administrations postales à travers le monde », explique Sylvain Lapointe, le directeur national de la région Montréal du STTP.

La manifestation qui se déroulera entre 13 h et 16 h, partira du parc Dundonald, en passant par les rues Somerset et Kent puis jusqu'à la rue Elgin, pour se diriger ensuite devant le cabinet du premier ministre, situé au 80 de la rue Wellington.

Les employés syndiqués de Postes Canada entendent utiliser d'autres moyens de pression sur leurs lieux de travail dès lundi.

PLUS:rc