Cérémonie à L'Isle-Verte : le propriétaire de la résidence ovationné

Publication: Mis à jour:
LISLEVERTE
Smoke rises from the burnt remains of a retirement home in L'Isle-Verte on January 23, 2014. Firefighters searched the ashes of a Quebec retirement home that burned to the ground on a bleak midwinter night, leaving more than 30 residents feared dead. Officials said the remains of three victims had been recovered and some 30 more were unaccounted for, while the local fire chief said rescuers were now searching for bodies. AFP PHOTO/Remi SENECHAL (Photo credit should read Remi Senechal | AFP via Getty Images

Des centaines de personnes sont venues assister à une messe privée à la mémoire des victimes de l'incendie d'une résidence pour personnes âgées à L'Isle-Verte. Le propriétaire de la Résidence du Havre, Roch Bernier, a prononcé un discours, durant lequel il a été ovationné à deux reprises par les gens présents à l'église de La Décollation-de-Saint-Jean-Baptiste.

La cérémonie s'est déroulée à l'abri des caméras, en milieu d'après-midi, dimanche. Ceux qui y ont assisté ont dit avoir été émus par les différents discours, notamment celui du propriétaire de la résidence. M. Bernier a fait une courte déclaration aux médias sur le perron de l'église, une fois la cérémonie terminée. « Je suis ici cet après-midi pour offrir mes condoléances aux familles [...] démontrer qu'on est solidaires avec eux et qu'on ne les lâchera pas », a-t-il expliqué.

« On fait partie de la communauté », a-t-il rajouté. Il n'a pas souhaité donner plus de détails au sujet de l'incendie, insistant sur le fait qu'il voulait seulement rendre hommage aux personnes disparues. Lors de son allocution à l'église, M. Roch a notamment demandé aux personnes présentes de ne pas désigner des coupables à la hâte.

L'allocution de M. Roch dans l'église a particulièrement marqué la mairesse de L'Isle-Verte, Ursule Thériault. « Je peux vous dire que moi, j'ai pris une grande leçon de vie, ce monsieur nous a parlé avec un aplomb que je ne peux pas vous décrire », a dit la mairesse émue, lors d'un point presse.

La première ministre Pauline Marois s'est dite touchée par la cérémonie. « C'était une cérémonie très émouvante, empreinte d'une grande, grande simplicité », a-t-elle déclaré. « Il y a eu le témoignage, entres autres, d'une infirmière qui travaillait avec les personnes âgées, qui était là, dont la grand-mère était là, et elle a, je crois, très bien traduit ce que les gens ressentaient », a dit Mme Marois.

Également présent, le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, s'est dit touché par le discours de M. Bernier. Il a aussi insisté sur le fait qu'il ne faut chercher des boucs émissaires avant les résultats d'une enquête. « Au Québec, des fois, on a tendance à pointer un peu rapidement, on veut avoir la fin de l'histoire avant de l'avoir entendue », a-t-il déclaré, à sa sortie de la cérémonie.

La cérémonie a surtout permis d'apporter un peu de réconfort aux proches des victimes. « Je pense surtout aux personnes qui restent, ils ont besoin de grâce, ils ont besoin d'aide et ils ont besoin d'amour », a expliqué une femme dont le mari a disparu durant l'incendie. Désormais, cette dernière souhaite récupérer le corps de son mari, afin d'effectuer son deuil. « Quand on va l'avoir eu, il me semble que ça va être un cadeau », a-t-elle dit, en sortant de l'église.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Incendie dans une résidence pour personnes âgées à L'Isle Verte (23 janvier 2014)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction