NOUVELLES
26/01/2014 08:51 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Italie - 21e journée: l'AS Rome de Gervinho grignote

L'AS Rome est revenue à six longueurs du leader, la Juventus, grâce à sa victoire chez le Hellas Vérone (3-1) grâce notamment à Gervinho, auteur d'une passe décisive et d'un but, dimanche en match de la 21e journée de Championnat d'Italie.

Gervinho a trouvé la voie

La "gazelle" rapace. L'Ivoirien "sprecone" ("qui gâche"), après beaucoup d'occasions ratées depuis le début de la saison, a signé deux buts décisifs en cinq jours. Après celui de la victoire en quart de finale contre la Juventus (1-0), Gervinho a signé celui du 2-1 à Vérone, après avoir passé en revue horizontalement la défense. Il avait déjà servi le premier but à Adem Ljajic au bout d'une de ses courses en dribbles. Francesco Totti ayant assuré la victoire sur penalty, la Roma profite du nul de la Juve la veille à Rome contre la Lazio (1-1) pour réduire un brin les distances. Le Hellas avait égalisé grâce au premier but cette saison de l'Islandais Emil Hallfredsson. La Roma a assuré sa troisième victoire de rang en Serie A, la cinquième en tout depuis la gifle à Turin contre la Juve. Grande bénéficiaire de la 21e journée, elle relègue également le troisième, Naples, à 6 points, profitant de son faux-pas à domicile contre le Chievo Vérone (1-1).

Le premier miracle de Seedorf

Attendu comme le Messie sur le banc de l'AC Milan, Clarence Seedorf a vu son équipe s'imposer à Cagliari (2-1) avec deux buts dans les trois dernières minutes. Les "Rossoneri" se dirigeaient vers une deuxième défaite en une semaine, quand Mario Balotelli a égalisé d'un coup franc direct (87). A la dernière minute, Giampaolo Pazzini, qui revient lentement après six mois de blessure, a offert la victoire au nouvel entraîneur néerlandais, appelé il y a moins de deux semaines. Seedorf avait déjà vu son équipe couler à domicile contre l'Udinese (2-1) en quarts de finale de Coupe d'Italie mercredi. Cette fois, son Milan a mieux joué en attaque, gâchant tout de même plusieurs occasions par Balotelli ou Keisuke Honda, mais a encore été trahi par sa défense. Une mauvaise relance du gardien Marco Amelia exploitée par le Chilien Mauricio Pinilla a permis à Marco Sau, le meilleur buteur sarde (5e but), d'ouvrir la marque. A noter que l'ouverture du score de Cagliari a été le seul instant de joie de San Siro, où les "cousins" de l'Inter ont encore vu leur équipe patiner, 0-0 contre Catane, le dernier.

Aquilani, un triplé pour rien

Malgré le triplé d'Alberto Aquilani contre le Genoa (3-3), la Fiorentina a raté l'occasion de revenir à un point de Naples à la troisième place, la dernière qualificative pour la Ligue des champions. La "Viola" reste à trois longueurs du Napoli. Aquilani a pourtant tout essayé, un but sur penalty, un second après avoir chipé la balle à la défense, et le coup du chapeau grâce à un service de Joaquin, à terre, sur un cafouillage dans la surface. La Fiorentina a deux fois remonté le score (buts d'Alberto Gilardino sur penalty et de Luca Antonini), et pensait bien que le troisième but lui offrait la victoire, mais le Genoa a égalisé par le Franco-Brésilien Sebastian De Maio, qui avait provoqué le penalty. Le jeu offensif de l'équipe de Vincenzo Montella est toujours aussi séduisant, mais ses fragilités défensives lui coûtent trop cher...

eba/dac

PLUS:hp