NOUVELLES
26/01/2014 11:41 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Grèce: séisme de magnitude de 5,8 en Céphallonie, dégâts matériels

Un "très fort" séisme d'une magnitude de 5,8 a secoué dimanche l'île de Céphalonie en mer Ionienne (ouest) provoquant des dégâts matériels, ont indiqué l'Observatoire d'Athènes et les autorités locales.

"Pour le moment aucune victime n'a été signalée", a indiqué à l'AFP un responsable de la police locale.

Selon les premières informations, "des glissements de terrain ont eu lieu, provoquant des dégâts aux routes", a-t-il ajouté.

"Il y a des rochers qui sont tombés sur les routes et des toits de vieilles maisons qui ont été endommagés", a indiqué à la radio Skaï le porte-parole des pompiers, Nikos Tsongas.

Il a toutefois souligné que selon les premières informations il n'y a pas eu de blessés.

L'épicentre du séisme, survenu à 15H55 locales (13H55 GMT) et qualifié de "très fort", a été localisé à 6 km (bien 6) d'Argostoli, chef-lieu de l'île, et à 280 km à l'ouest de la capitale grecque, a indiqué l'Observatoire d'Athènes.

Dans la ville d'Argostoli, des vitrines de magasins ont subi des dégâts, selon l'agence grecque Ana (semi-officielle).

"Le très fort séisme a eu lieu sur la faille de la mer Ionienne, on ne peut pas encore dire si c'était le séisme principal, mais (...) il y a de nombreuses répliques de magnitude entre 3 et 4", a indiqué le directeur de l'Observatoire, Athanassios Ganas, à la télévision publique (DT).

Les habitants sont sortis dans les rues, ayant peur d'un nouveau séisme, selon les autorités locales.

Le Premier ministre grec Antonis Samaras a demandé au ministre de l'Intérieur, Yannis Mihelakis, de se rendre sur l'île, a indiqué l'Ana.

La secousse tellurique a été ressentie dans plusieurs îles de la mer Ionienne, dans l'ouest de la Grèce et en Péloponnèse (sud), ainsi qu'à Athènes.

La Grèce est l'un des pays d'Europe le plus souvent touché par des séismes.

hec/via

PLUS:hp