NOUVELLES
26/01/2014 09:20 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Daft Punk et Macklemore & Ryan Lewis donnent le ton aux 56e Grammy Awards

Le groupe électro français Daft Punk et le duo rap Macklemore & Ryan Lewis se sont emparés dimanche des premiers trophées aux 56e Grammy Awards à Los Angeles, confirmant leur statut de favoris de la cérémonie.

La grande soirée de la musique anglo-saxonne a débuté à 17H00 (01H00 GMT) avec une prestation sexy en diable de Jay-Z et Beyoncé. Le couple le plus glamour de la scène américaine a interprété "Drunk In Love" devant un parterre de stars, avant que LL Cool J n'ouvre officiellement la soirée.

Les deux artistes "nous ont rappelé que la musique a la faculté unique de rapprocher les gens. Peut-être pas de façon aussi intime que Jay-Z et Beyoncé, mais quand même !", a-t-il dit.

Le premier trophée de la soirée télévisée, la révélation de l'année, est allé à Macklemore & Ryan Lewis. Le duo de rappeurs, originaire de Seattle, a ainsi porté à quatre le nombre de ses trophées, après avoir décroché l'interprétation rap, chanson rap et album rap lors de la pré-cérémonie (non télévisée).

Daft Punk a pour sa part remporté le Grammy du meilleur duo pour "Get Lucky", avec Pharrell Williams. Le duo, dûment casqué et ganté de noir, est monté sur scène pour recevoir son trophée mais n'a pas ouvert la bouche, laissant Pharrell Williams déclarer, "au nom des robots: merci, merci, merci".

Plus tôt dans l'après-midi, Daft Punk avait accroché à son palmarès le trophée du meilleur album dance/électro pour "Random Access Memories" -- un prix qu'il avait déjà décroché en 2009 pour "Alive 2007". Leurs ingénieurs du son ont également été récompensés pour leur travail sur l'album.

Le duo, qui se produira sur scène lors de la soirée, est encore en lice dans deux catégories: meilleur album ("Random Access Memories") et meilleur enregistrement ("Get Lucky").

Paul McCartney, qui doit recevoir avec Ringo Starr un Grammy honorifique pour la carrière des Beatles, s'est aussi offert le trophée de la chanson rock de l'année ("Cut Me Some Slack"), avec Dave Grohl, le leader des Foo Fighters.

Lors de la pré-cérémonie, où sont remis quelque 70 trophées, l'électro française a également été distinguée avec le trophée du meilleur remix, décerné au DJ Cédric Gervais, pour sa réinteprétation de "Summertime Sadness" de Lana Del Rey.

Parmi les autres lauréats de cette pré-cérémonie menée au pas de charge, figurent le crooner canadien Michael Bublé (album vocal pop traditionnel), les Gipsy Kings (album world) ou Adele (meilleure chanson pour un film avec "Skyfall"). Côté rock, Imagine Dragons s'est imposé avec son tube "Radioactive" (meilleure interprétation rock) et Led Zeppelin a emporté le trophée de meilleur album rock pour "Celebration Day".

Mariages sur scène

Outre Beyoncé et Jay-Z, plusieurs artistes ont déjà foulé la scène du Staples Center, où se tient la soirée, notamment Katy Perry, qui a chanté son tube "Darkhorse" dans un style mi-sorcière mi-dominatrix.

L'une des prestations les plus attendues de la soirée est celle de Macklemore & Ryan Lewis, qui doit interpréter avec Madonna son tube "Same Love", hymne rap à la reconnaissance des couples homosexuels.

Selon plusieurs médias, leur prestation devrait s'accompagner du mariage simultané de 34 couples homos et hétéros, avec Queen Latifah pour maîtresse de cérémonie.

"Je sens que ça va être historique, ce soir, et je voulais participer à cela", a averti Madonna, costume cintré noir et canne, sur le tapis rouge.

Dans la catégorie reine de l'enregistrement de l'année, Daft Punk sera face à la Néo-Zélandaise Lorde, 17 ans, et son tube "Royals", qui l'a révélée cet été, Bruno Mars ("Locked out of Heaven"), Robin Thicke ("Blurred Lines") et Imagine Dragons ("Radioactive").

Pour le meilleur album de l'année, ils devront terrasser Sara Bareilles ("The Blessed Unrest"), Kendrick Lamar ("Good Kid, M.A.A.D City"), Macklemore & Ryan Lewis ("The Heist") et Taylor Swift ("Red").

Dans la catégorie "chanson de l'année", également très prisée et qui récompense les compositeurs et non les interprètes, figurent "Just Give Me A Reason" de Pink, "Royals" de Lorde, "Same Love" de Macklemore et Ryan Lewis, "Locked out of Heaven" de Bruno Mars et "Roar" de Katy Perry.

rr/lb

PLUS:hp