NOUVELLES
26/01/2014 10:07 EST | Actualisé 28/03/2014 05:12 EDT

Coupe du monde - Kitzbühel - Super-G: Défago, c'est la Suisse qui gagne encore

Champion olympique de descente, le vétéran (36 ans) suisse Didier Défago s'est rappelé au bon souvenir de ses adversaires à deux semaines des JO de Sotchi en remportant dimanche le super-G de Kitzbühel, sa cinquième victoire en Coupe du monde de ski alpin.

Sur une piste facile et raccourcie, ralentie encore par la neige tombant depuis la nuit, ersatz de la Streif amputée du mur de départ et de la traverse, tout s'est joué sur le fil des centièmes.

Le Valaisan a devancé l'Américain Bode Miller de 5/100e, alors que le Norvégien Aksel Lund Svindal, roi de la discipline, a partagé à 15/100e la 3e place avec l'Autrichien Max Franz.

"J'ai eu un bon feeling en descendant. J'ai fait une manche sans faute mais je ne m'attendais quand même pas à être tout devant", a expliqué le skieur de Morgins.

"J'étais un petit peu énervé après ma descente d'hier où il ne m'a pas manqué grand chose (10e, ndlr)", a ajouté Défago. Si ses succès sont rares, il sont précieux, avec la perle de la descente de Kitzbühel en janvier 2009.

Défago a complété une journée inoubliable pour la Suisse, à l'honneur chez les dames avec Lara Gut, lauréate du super-G de Cortina d'Ampezzo, et Stanislas Wawrinka, vainqueur de l'Open d'Australie de tennis.

Miller confirme

Déjà troisième la veille en descente, Miller, 36 ans également, a confirmé son retour en forme après une saison 2012-2013 sans compétition.

"J'étais vraiment en colère de la manière dont j'avais skié hier et de la victoire qui m'avait échappé. Ma forme est bonne. J'arrive à temps pour les Jeux", a expliqué l'artiste de la neige.

Svindal a marqué des points lourds pour le classement général, alors que l'Autrichien Marcel Hirscher, son rival le plus dangereux, s'est perdu dans les profondeurs du classement (56e).

Le Salzbourgeois partira à 18h00 pour la manche de slalom du super-combiné après les 30 premiers inversés, donc sur une piste défoncée. D'ores et déjà, il a raté son week-end. Vendredi, meilleur temps sur le premier parcours du slalom, Hirscher avait enfourché en seconde manche.

Au contraire, le Français Alexis Pinturault, 18e de l'épreuve de vitesse, à seulement 69/100e de la tête, est idéalement placé pour empocher les 100 points du super-combiné.

asc/pel

PLUS:hp