NOUVELLES

Tour Down Under - Gerrans-Evans, à qui le premier titre UCI 2014?

25/01/2014 04:05 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Cadel Evans, grand favori du Tour Down Under, a laissé apparaître une faille -son équipe- que le nouveau leader Simon Gerrans pourra mettre à profit dimanche, lors de la dernière étape, pour remporter la première épreuve UCI de 2004.

"J'ai pu voir (dans la seconde montée de Willunga Hill, la côte d'arrivée, ndlr) que Cadel était visiblement nerveux parce qu'il avait beaucoup à faire. Et quand nous avons attaqué, il n'a pas pu répondre", a noté Gerrans, 3e de la 5e étape samedi derrière Richie Porte, vainqueur, et Diego Ulissi, 2e.

Evans, 37 ans et vainqueur de la 3e étape après une échappée en montée, s'est en effet retrouvé seul au moment de l'emballage final, son équipe BMC ayant été distancée dans les nombreuses attaques.

C'est d'ailleurs en se rendant compte de sa solitude, face au vent, qu'il avait tenté de partir seul, mais Porte a pu le suivre, tout comme Gerrans, Ulissi, le Belge Robert Gesink et le Sud-Africain Daryl Impey.

"J'ai essayé de m'abriter comme je pouvais dans la montée, parce qu'il y avait un assez fort vent. Et dès que vous mettez le nez dehors, vous en prenez plein la figure", a reconnu Gerrans, vainqueur de l'étape initiale et leader jusqu'à la prise de pouvoir d'Evans, jeudi.

L'étape de samedi, 151,5 km disputés dans le sud de l'Australie sur trois circuits à travers les vignes de McLaren Vale en passant par le front de mer d'Aldinga et de Snapepr Pont avant les deux montées de Willunga Hill, a été la plus belle et la plus animée de l'édition 2014.

L'Allemand Jens Voigt, chouchou du public à 42 ans, a lancé la première attaque en compagnie Mikhail Ignatyev, Juan Jose Lobato et Matteo Trentin. Le quatuor pouvait même croire pouvoir se disputer la victoire quand il possédait près de 10 minutes d'avance sur le peloton. Mais les équipes des leaders ont lancé la poursuite et les fuyards ont été rejoints dès la première montée de Willunga Hill.

Porte (Team Sky) a attendu la moitié de la seconde montée pour lancer l'échappée finale et laisser Evans sur place. Le vainqueur du Tour de France 2011 n'a même pas pu suivre, dans les 200 derniers mètres, Ulissi et Gerrans.

Tout se décidera donc dimanche, sur les 85 kilometres du circuit tracé dans les rues d'Adélaïde. Gerrans ne compte qu'une seconde d'avance sur Evans, cinq sur Ulissi et 10 sur Porte.

acd/mfc/pdh/sk/gv

PLUS:hp