NOUVELLES

État de l'Union aux États-Unis: Obama se concentrera sur l'économie

25/01/2014 02:52 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Peinant à générer de l'enthousiasme pour son second mandat, le président américain Barack Obama profitera du discours sur l'État de l'Union, mardi, pour annoncer de nouvelles initiatives pour la formation de la main-d'oeuvre et la sécurité de la vieillesse, en plus d'appeler un Congrès divisé à travailler plus fort sur le développement de la mobilité économique des membres de la classe moyenne.

Les grands thèmes qui seront abordés par M. Obama — opportunité, action et optimisme — pourraient trouver écho chez les républicains, qui se sont eux aussi approprié le thème de l'inégalité au cours des derniers mois.

Mais alors que le Congrès se dirige vers les élections de mi-mandat, il n'y a pas beaucoup d'indications voulant que le président séduira le GOP avec ses idées, y compris une nouvelle tentative d'augmenter le salaire minimum et développer l'accès à l'éducation préscolaire.

Avec ses traditions et son important audimat à heure de grande écoute, M. Obama aura la possibilité de repartir à neuf après une année où son ordre du jour législatif s'est enlisé, sa réforme de l'assurance-santé a trébuché, et sa cote de popularité a plongé. Le président a parlé de 2014 comme d'une «année d'action», mais n'a pas encore montré au public qu'il s'agissait de quelque chose de plus qu'une promesse en l'air.

Le président s'est attaqué à la rédaction de discours de sa façon habituelle, en prenant des notes sur des blocs de papier jaune ligné et en écrivant des ajouts sur des brouillons rédigés par son équipe. La Maison-Blanche doit aussi présenter une version interactive du discours, comprenant des graphiques et des statistiques, qui sera présentée en ligne.

Le président peine à obtenir de l'appui du Capitole pour plusieurs de ses initiatives économiques, y compris le refinancement d'une assurance-emploi pour plus d'un million d'Américains sans travail depuis longtemps. Selon des responsables de la Maison-Blanche, M. Obama annoncera plusieurs politiques mises de l'avant à titre personnel, y compris dans les domaines de la formation de la main-d'oeuvre et de la sécurité de la vieillesse.

Le président devrait également annoncer des gestes pour s'attaquer au chômage, y compris un plan visant à pousser le secteur privé à embaucher des gens sans emploi depuis une longue période de temps.

Hausse du salaire minimum, réforme de l'immigration, programme nucléaire iranien; dans plusieurs dossiers, M. Obama devra obligatoirement travailler avec une Chambre des représentants toujours contrôlée par des républicains souvent hostiles à son point de vue et à ses décisions.

La réplique républicaine au discours viendra de la représentante Cathy McMorris Rodgers, l'élue féminine républicaine la plus haut placée à la Chambre. Ce geste semble destiné à tenter d'aller chercher le vote des femmes, un peu plus de deux ans avant la prochaine présidentielle où pourrait se lancer Hillary Clinton.

PLUS:pc