NOUVELLES

Somalie: les shebab appellent à de nouvelles attaques contre les forces étrangères

25/01/2014 02:38 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Les shebab somaliens ont appelé samedi à multiplier les attaques contre les forces étrangères en Somalie, selon le porte-parole de ces insurgés islamistes, Ali Mohamud Rage.

Les principaux responsables des shebab, dont leur chef Ahmed Abdi Godane, se sont rencontrés cette semaine pour évoquer notamment l'intégration mercredi des 4.400 soldats éthiopiens déployés en Somalie au sein de la Force de l'Union africaine dans le pays (Amisom).

Ces commandants shebab "ont déclaré que le peuple somalien doit intensifier sa guerre contre l'Amisom", a indiqué à l'AFP le porte-parole du mouvement islamiste, Ali Mohamud Rage.

"Nous avons déjà défait les Ethiopiens, nous savons comment les battre", a-t-il assuré.

Les troupes éthiopiennes, avec l'accord des Etats Unis, avaient envahi la Somalie en 2006. Elles avaient dû se retirer trois ans plus tard, face à une très forte opposition armée. Elles sont présentes de nouveau en Somalie depuis novembre 2011, essentiellement dans les régions frontalières avec l'Ethiopie, pour lutter contre les shebab.

Mercredi, quelque 4.395 soldats éthiopiens ont formellement intégré l'Amisom, force déployée depuis 2007 en Somalie en soutien aux fragiles autorités de Mogadiscio, et jusqu'ici constituée de plus de 17.000 soldats ougandais, kényans, burundais, djiboutiens et sierra-léonais.

Depuis qu'elle a chassé les shebab de la capitale somalienne en août 2011, l'Amisom a largement contribué à faire reculer militairement les shebab, qui ont essuyé une série ininterrompue de défaites les contraignant à abandonner tous leurs bastions du centre et du sud à la Force africaine ou à l'armée éthiopienne.

Les shebab contrôlent encore de vastes zones rurales et l'Amisom estimait fin 2013 manquer d'effectifs pour étendre sa présence au-delà des localités conquises.

str-amu-pjm/hba

PLUS:hp