NOUVELLES

Option nationale et son nouveau chef tiennent une conférence nationale

25/01/2014 06:45 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le parti souverainiste Option nationale ne semble pas souffrir outre mesure du départ de son ancien chef et fondateur, Jean-Martin Aussant, l'an dernier.

La base électorale de la formation ne s'est pas effritée et de nouveaux militants enthousiastes s'impliquent dans les différentes instances du parti, assure le nouveau chef d'ON, Sol Zanetti.

Plutôt que de miser sur l'élection d'un certain nombre de candidats à l'Assemblée nationale lors d'un éventuel scrutin, le parti s'efforcera plutôt, cette année, de faire des percées politiques sur le terrain, a-t-il poursuivi.

«Nos régions s'organisent, notre capital politique se maintient donc ça va bien en ce début d'année 2014», a soutenu le nouveau chef.

M. Zanetti rappelle que la performance de son parti s'est grandement améliorée lors des élections partielles des circonscriptions montréalaises de Viau et d'Outremont, passant respectivement de 3 à 4,6 et 1,7 à 6,7 pour cent des suffrages. Dans ce dernier cas, toutefois, le Parti québécois n'avait pas présenté de candidat afin de laisser le champ libre à l'élection du chef du Parti libéral, Philippe Couillard.

Il s'engage par ailleurs à présenter des candidats dans les 125 circonscriptions de la province lors des prochaines élections générales.

«Aux dernières élections nous en avions 120, et là nous visons le 125 afin de permettre aux Québécois de voter pour l'indépendance dans un premier mandat, ce que nous sommes les seuls à promettre», a indiqué M. Zanetti, précisant qu'il y avait entre 40 et 60 candidats confirmés pour l'instant.

En conférence nationale samedi à l'Université du Québec à Montréal, les officiers du parti ont échangé à propos du prochain scrutin mais ont surtout préparé les activités de la prochaine année. Des ajustements techniques ont notamment été apportés à la structure du parti pour répondre à la croissance de la formation, a expliqué M. Zanetti.

Le chef d'Option nationale accueillait samedi les membres du conseil national, les coordonnateurs régionaux, les présidents de circonscriptions, les candidats investis et les directeurs organisationnels de campagne.

Sol Zanetti a succédé au président-fondateur d’Option nationale, Jean-Martin Aussant, en octobre dernier.

PLUS:pc