NOUVELLES

Le Yémen marque la fin du dialogue national

25/01/2014 06:04 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Le Yémen a marqué samedi la fin du dialogue national avec une promesse du président Abd Rabbo Mansour Hadi de passer rapidement à l'élaboration d'une nouvelle Constitution et à instaurer un Etat fédéral.

"Nous allons nous employer dans les plus brefs délais à former une commission chargé (de déterminer le nombre de) régions devant former le nouvel Etat fédéral et une commission chargée d'élaborer la Constitution", a déclaré M. Hadi lors d'une cérémonie officielle retransmise par la télévision d'Etat.

Le chef de l'Etat yéménite s'est félicité du "succès" du dialogue national, qui marque selon lui "un tournant dans l'histoire du peuple du Yémen".

"Nous avons pu conclure avec un succès sans précédent le dialogue national et avons surmonté toutes les difficultés", a-t-il souligné.

"Cela nous a pris dix mois au lieu de six mois", a ajouté M. Hadi, estimant que "tout le monde a fait des concessions douloureuses (...) mais que cela a abouti à un résultat sans vainqueur ni vaincu".

Le dialogue national a réuni depuis mars 2013 les représentants de différentes familles politiques du pays, à l'exception des indépendantistes du sud, pour s'entendre sur une feuille de route visant à doter le pays d'institutions pérennes.

Le dialogue, parrainé par les Nations unies et les monarchies arabes du Golfe, était l'un des clés de voûte de l'accord politique qui a permis à M. Hadi de succéder au printemps 2013 à l'ancien président Ali Abdallah Saleh dont le pouvoir avait été contesté dans la rue pendant un an.

bur/mh/hj

PLUS:hp