NOUVELLES

Le gouvernement canadien lance un appel à la prudence en vue des Jeux de Sotchi

25/01/2014 04:53 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Tout en affirmant sa fierté de soutenir la délégation du pays aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi, qui s'amorceront dans deux semaines, le gouvernement du Canada a lancé un message de prudence à l'intention des Canadiens qui se préparent à s'envoler vers la ville russe, qu'il s'agisse d'athlètes, d'entraîneurs, de bénévoles et de spectateurs, en raison de la menace terroriste qui plane sur l'événement.

Dans un communiqué conjoint publié vendredi soir, les ministres Lynne Yelich, Bal Gosal et Steven Blaney ont rappelé que le pays hôte est entièrement responsable de la sécurité des athlètes, des équipes et des visiteurs, mais que les citoyens canadiens qui se déplaceront à Sotchi doivent prendre toutes les précautions nécessaires, car les mesures mises de l'avant dans les sites olympiques n'élimineront pas le risque d'attaques terroristes.

Le communiqué conjoint précise que la menace la plus probable pour les Jeux olympiques, et pour le volet paralympique en mars, vient d'individus liés au groupe de coordination terroriste Imarat Kavkaz, basé dans le Caucase du Nord, ou des personnes qui s'en inspirent.

Selon le communiqué, Dokou Oumarov, dirigeant de l'Imarat Kavkaz, a incité ses militants, en juillet 2013, à empêcher à tout prix la tenue des Jeux de Sotchi, levant le moratoire qu'il avait précédemment décrété et qui interdisait aux militants d'agir en territoire russe au-delà du Caucase du Nord. L'Imarat Kavkaz figure sur la liste des entités terroristes en vertu de la loi canadienne.

Le communiqué relate également que le 19 janvier dernier, le groupe terroriste Ansar Al-Sunna a revendiqué des attentats commis dans la ville russe de Volgograd, qui ont fait de nombreuses victimes et plusieurs blessés en décembre 2013. Le groupe a menacé de perpétrer de nouvelles attaques si les Jeux olympiques avaient lieu.

Lynne Yelich, ministre d'État aux Affaires étrangères et consulaires, a indiqué que les voyageurs sont responsables de leur propre sécurité, même si des services consulaires seront offerts sur place. Elle leur recommande de s'inscrire auprès du service d'Inscription des Canadiens à l'étranger.

PLUS:rc