NOUVELLES

Coupe d'Angleterre - Les déclarations

25/01/2014 01:17 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Brendan Rodgers (entraîneur de Liverpool, qui a éliminé Bournemouth): "Récemment, de nombreux matches m'ont fait pensé à l'an passé et la saison dernière, on aurait perdu certains d'entre eux. Nous sommes vraiment en train de progresser. Pas uniquement notre jeu, mais aussi le caractère dont fait preuve l'équipe. La façon dont nous avons élevé notre niveau de jeu en 2e période est importante. Notre groupe n'est pas très important et nous avons des blessés. Mais Liverpool a une grande tradition en Coupe d'Angleterre et l'on voulait respecter ça. Bournemouth mérite toute notre estime pour ce qu'ils ont fait. Eddie Howe (l'entraîneur, ndlr) a la même philosophie que moi et quand vous êtes un jeune entraîneur, ce n'est pas facile de prendre de la hauteur et de s'obstiner à faire jouer son équipe. C'est aussi pour cela que l'on se plaint de ne pas avoir assez de joueurs techniques quand on arrive au Mondial. Ce sont des gens comme Howe qui feront progresser le football dans ce pays".

Gustavo Poyet (entraîneur de Sunderland, qui a éliminé le Petit Poucet Kidderminster): "C'était compliqué pour les joueurs, beaucoup n'ont pas joué à leurs postes mais ils ont eu 90 minutes pour me montrer qu'ils pouvaient aussi jouer en championnat. A ce niveau, l'important c'est de faire son boulot et se qualifier. On a bien commencé mais après on s'est relâché et c'est devenu plus compliqué. Il faut accorder pour cela du crédit à Andy Thorn et son équipe qui est resté organisée et s'est battu sur tous les ballons, attendant une occasion".

Andy Thorn (entraîneur de Kidderminster): "Je suis immensément fier de mes joueurs. Ils ont été magnifiques. On s'est comporté comme un club pro. Si cela n'est pas un tremplin pour notre fin de saison, je serais déçu. On savait que ce serait très dur contre une équipe de Premier League et quand on concède un but aussi tôt, vous savez qu'il a le risque que cela se finisse par un score de cricket".

Manuel Pellegrini (entraîneur de Manchester City, qui a éliminé Watford): "A la mi-temps, j'étais très inquiet parce que j'avais beaucoup parlé aux joueurs avant le match pour rappeler qu'en coupe les équipes inférieures sont toujours très motivées. Si vous ne jouez pas à 100%, vous pouvez être éliminé et nous, en 1re période, on faisait un petit footing. Je n'ai jamais sous-estimé Watford ni pensé que ce serait facile. Et c'est ce que j'ai dit. Mais les joueurs ont eu la bonne réaction ensuite. On a tout changé, joué avec plus de rythme, de vitesse. On a joué comme on l'a fait à domicile le reste de la saison alors qu'en 1re période on n'a pas réussi à faire ce que l'on fait normalement. L'essentiel, c'est que Watford n'ait pas inscrit le 3e but. Sans cela, le match aurait été plié. On ne voulait pas faire jouer Agüero 90 minutes, mais seulement 60-70 minutes. Malheureusement le sort en a voulu autrement. C'est un joueur très important pour nous. On a donc dû le laisser sur le terrain et il a fait la différence".

Giuseppe Sannino (entraîneur de Watford): "City a inscrit tellement de buts cette saison... Je suis ravi qu'on leur ai compliqué la tâche et qu'ils aient eu besoin d'autant de temps pour marquer un but. D'habitude je les regarde à la télé, mais sur le banc, ils sont encore plus impressionnants. Je pense qu'ils peuvent espérer remporter toutes les compétitions dans lesquelles ils sont toujours en course".

cd/jgu

PLUS:hp