NOUVELLES
25/01/2014 09:50 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Une autre défaite pour les Canadiens devant les Capitals de Washington

PC

MONTRÉAL - C'était un affrontement entre deux équipes qui «se cherchaient». L'une s'est trouvée, l'autre a continué de s'enliser. Le Canadien a fait pitié à son retour devant ses partisans samedi, en étant une proie facile pour les Capitals de Washington, vainqueurs 5-0.

Le CH a subi un quatrième revers d'affilée, un cinquième dans ses six dernières sorties, tandis que les Capitals ont mis fin à une séquence de sept défaites (0-5-2).

«Il n'y a rien de positif à retenir de ce match, a affirmé l'entraîneur Michel Therrien, quand on lui a soumis qu'il s'agissait de la pire prestation de l'équipe cette saison. On jette le DVD aux vidanges et on se concentre sur les prochains matchs.»

À la demande des dirigeants, les joueurs étaient tous présents dans le vestiaire, quand on y a donné l'accès aux journalistes. Le groupe venait de tenir une réunion de brassage d'idées pendant une douzaine de minutes.

«Ce qui s'est dit va rester de nature privée, a mentionné le défenseur P.K. Subban. Vous savez que nous ne parlons jamais de ça publiquement.»

Therrien a admis que ses troupiers étaient confrontés à beaucoup d'adversité et il s'est dit confiant qu'ils trouveront des solutions.

«De l'adversité, tout le monde en a, a-t-il avancé. C'est comment tu réagis face à l'adversité qui est important. Il arrive des fois que tu te retrouves un genou par terre. Tu ne dois pas mettre l'autre. Il faut que tu te relèves.

«Toute l'organisation a mal après un match comme celui-là. Personne n'est indifférent. Moi, j'ai confiance en ce groupe de joueurs-là. J'ai confiance qu'ils ne mettront pas l'autre genou par terre», a-t-il ajouté.

Pour revenir au film d'horreur de samedi, Alexander Ovechkin, son 36e de la saison, en plus d'une aide, John Erskine, Jay Beagle, John Carlson et Casey Wellman ont marqué les buts des Capitals (23-21-8). Erskine, Beagle et Wellman ont obtenu leur premier but de la campagne.

Carey Price a été chassé de son filet pour une deuxième fois en trois matchs, et le Tricolore a permis quatre buts ou plus dans une sixième rencontre d'affilée.

Price, qui a cédé quatre fois en 26 lancers, n'est évidemment pas le seul qui est à blâmer. C'est toute l'équipe qui est désorganisée.

«Je ne suis pas à court de solutions», a tranché Therrien, quand on l'a interrogé au sujet des problèmes en défense.

Peter Budaj a accordé un but en huit tirs. À l'autre bout, Braden Holtby a réalisé un blanchissage facile de 21 arrêts.

Le Canadien (27-20-5) voit la marge de manoeuvre qu'il s'était donnée en première moitié de saison s'effriter à vue d'oeil.

Aucune intensité

D'entrée de jeu, on se serait attendu à plus de combativité du bleu-blanc-rouge. Brandon Prust a bien essayé d'entraîner ses coéquipiers dans son sillon, en engageant le combat avec le jeune Tom Wilson. Mais son initiative est tombée à plat.

Résultat: un premier vingt moche, que les visiteurs ont tout de même dominé (12-3 dans les tirs).

L'effondrement s'est produit en début de deuxième. Les Caps ont marqué quatre fois, avant que le Tricolore ne réussisse même un lancer au but — son quatrième de la soirée! Le tir de Daniel Brière, à 7:16 de la fin de la période, a été salué par une salve dérisoire d'applaudissements du public.

De retour au jeu après une absence de deux matchs, Ovechkin a commencé le bal, à 1:46, vers la fin d'un jeu de puissance.

«On s'est écrasés après le premier but, a souligné Brière. Notre confiance est fragile actuellement.»

Peu de temps après, à 3:05, Price a mal paru sur la séquence du but du défenseur Erskine, qui a tout bonnement dirigé la rondelle vers le filet.

À 6:21, Beagle a complété un bel échange à trois, amorcé par Mike Green et Brooks Laich.

Carlson a mis fin à la soirée de travail de Price, au moment où une pénalité à retardement était signalée à Prust.

L'ailier du CH a été expulsé pour avoir dit sa façon de penser à l'arbitre. Budaj s'est amené dans la mêlée.

La soirée était gâchée, et il n'y avait que la moitié du match de joué. La foule s'est mise à chahuter ses favoris et à tourner en dérision leurs lancers qui atteignaient la cible.

«Peut-on blâmer les gens?, a demandé le défenseur Josh Gorges. On ne leur donnait rien d'enlevant (...). Ils n'auraient pas dû avoir à payer pour ce qu'ils ont vu ce soir.»

L'interminable troisième tiers a vu les Capitals en rajouter. À 8:38, Wellman a dégainé sur réception de la passe d'Ovechkin, au terme d'une descente en surnombre. Une autre...

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos