NOUVELLES

Assaut de manifestants contre un bâtiment de Kiev occupé par la police (AFP)

25/01/2014 05:32 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Des manifestants ont lancé un assaut dans la nuit de samedi à dimanche contre un bâtiment du centre de Kiev actuellement occupé par des membres des forces de sécurité et proche de la place de l'Indépendance.

Environ 2.000 contestataires se sont massés de long de la "Maison ukrainienne", criant "honte!", a constaté un journaliste de l'AFP.

Après avoir brisé les vitres, ils ont lancé des cocktails Molotov à l'intérieur du bâtiment. Certains d'entre eux sont rentrés dans le hall dans le hall de cet ancien musée situé sur la place de l'Europe, à quelques centaines de mètres de la place de l'Indépendance, haut lieu de la contestation, mais aussi en contrebas de la rue Grouchevski, où de violents affrontement ont opposé dans la semaine policiers et manifestants.

Les policiers ont répliqué avec des grenades assourdissantes et avec des lances à eau en direction des manifestants malgré la température glaciale, autour de -15 degrés.

Après environ une heure de forte tension, les manifestants ont cessé leur assaut et ont formé un corridor afin de laisser sortir les policiers, mais ceux-ci sont restés à l'intérieur, selon des images retransmises à la télévision. Deux ambulances se sont postées devant le bâtiment.

La scène spectaculaire a eu lieu peu après l'intervention des leaders de l'opposition sur la place de l'Indépendance, où ils ont affirmé vouloir poursuivre leur mobilisation malgré les concessions offertes par le président Viktor Ianoukovitch.

Le ministre de l'Intérieur Vitali Zakhartchenko avait jugé samedi vaines toutes les tentatives de trouver une solution pacifique à la crise, estimant que l'opposition avait perdu le contrôle des manifestants et menaçant d'employer la force.

dg-gmo/ob

PLUS:hp