NOUVELLES

Une erreur d'étiquetage mène au rappel d'un médicament pour traiter le diabète

24/01/2014 10:17 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

OTTAWA - La société pharmaceutique Sandoz Canada a procédé au rappel volontaire d'un lot de glimépiride, un médicament utilisé pour le traitement du diabète, à la suite d'une erreur d'étiquetage sur les boîtes.

Dans un communiqué publié vendredi soir, Sandoz Canada dit avoir pris cette décision après avoir consulté Santé Canada.

Alors que l'emballage de carton extérieur du produit indique qu'il s'agit de comprimés de 1 mg, les plaquettes alvéolaires se trouvant à l'intérieur peuvent contenir des comprimés de 2 mg.

Une telle méprise pourrait gravement menacer les consommateurs, car une dose de glimépiride plus élevée que celle prescrite peut entraîner une hypoglycémie, qui équivaut à un faible taux de sucre dans le sang. Les patients âgés sont plus à risque d'hypoglycémie, et leurs symptômes peuvent être plus difficiles à déceler, note également le communiqué.

Les symptômes comprennent notamment la faiblesse, la somnolence, une vision trouble, des maux de tête, des sueurs et de la confusion. Dans les cas extrêmes, l'hypoglycémie peut entraîner une perte de conscience, des convulsions ou la mort.

Santé Canada et Sandoz Canada disent n'avoir reçu aucune déclaration de réaction indésirable par rapport à ce problème, mais demandent aux personnes ayant reçu ce médicament de vérifier le numéro du lot sur l'emballage extérieur ou sur la plaquette alvéolaire.

Le numéro de lot du produit rappelé est (L) DM5336.

PLUS:pc