NOUVELLES

Transfert de Neymar - La direction du FC Barcelone "ne démissionnera pas"

24/01/2014 02:29 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Le nouveau président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, a affirmé vendredi qu'il ne "démissionnerait pas" s'il était visé, voire mis en examen, après la plainte au sujet du transfert de Neymar qui a précipité le départ de son prédécesseur.

Un juge espagnol a déclaré recevable mercredi la plainte d'un "socio" (supporteur-membre), Jordi Cases, et ordonné des investigations préliminaires pour éclaircir les conditions financières de l'arrivée de l'attaquant brésilien à l'été 2013, précipitant jeudi le départ du président du Barça Sandro Rosell.

"Même si monsieur Cases décide d'élargir la plainte et qu'elle nous vise, nous ne pensons absolument pas démissionner", a déclaré en conférence de presse Josep Maria Bartomeu, parlant de lui et du vice-président économique du club catalan Javier Faus.

Les deux hommes ont "signé en partie les contrats" du joueur de 21 ans, visés par la plainte, a-t-il admis.

"Si dans quelques mois, et sur la base de tous les documents qu'il nous a demandés, le juge décide de nous mettre en examen, ce qui est très improbable, si cela arrivait nous ne démissionnerions pas non plus", a lancé le président, affirmant que la nouvelle direction comptait "fermement" rester jusqu'au terme de son mandat, en 2016.

"Une plainte ne veut pas dire que tu es coupable, ne veut pas dire que tu as fait quelque chose de mal, ne veut absolument pas dire que tu doives avoir honte", a-t-il souligné.

Sandro Rosell "n'est pas mis en examen et cela peut durer des mois, ou peut-être que cela n'arrivera jamais, nous verrons bien", a-t-il ajouté.

"Nous sommes très heureux d'avoir signé avec Neymar et nous l'avons fait en toute légalité, sous la supervision d'avocats prestigieux, de juristes prestigieux: nous n'avons aucun doute que tout est correct", a affirmé Josep Maria Bartomeu devant la presse réunie à Barcelone, 24h00 après son arrivée à ce poste.

elc/sg/bvo

PLUS:hp