NOUVELLES

L'Isle-Verte: l'Ontario veut accélérer l'installation de gicleurs dans les résidences

24/01/2014 04:04 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT
AFP via Getty Images
A sign points to the retirement home 'Residence du Havre,' a pharmacy and a grocery store in L'Isle-Verte, a small town 450 kilometers (280 miles) northeast of Montreal with a population of around 1,400 people, January 24, 2014. Canadian firefighters on Thursday searched the ashes of the Quebec retirement home in L'Isle-Verte that burned to the ground on a bleak midwinter night, leaving more than 30 residents feared dead. Officials said the remains of three victims had been recovered and some 30 more were unaccounted for, while the local fire chief said rescuers were now searching for bodies. The blaze at the home, which housed around 50 to 60 elderly people in 52 units, broke out shortly after midnight. AFP PHOTO/Remi SENECHAL (Photo credit should read Remi Senechal/AFP/Getty Images)

TORONTO - Après l'incendie meurtrier d'une résidence de L'Isle-Verte, jeudi, l'Ontario cherche à accélérer le processus de mise à niveau de ses centres de soins de longue durée et maisons de retraite qui ne sont pas encore munis de systèmes de gicleurs.

À la suite de tragédies semblables à Orillia, Niagara Falls et Mississauga, notamment, le gouvernement ontarien avait adopté l'an dernier de nouvelles réglementations obligeant toutes les résidences pour personnes âgées construites avant 1998 à installer des systèmes de gicleurs. Les résidences construites avant 1998 étaient jusque-là exemptées de ces dispositions du code du bâtiment. Cette mise à niveau pourrait toutefois prendre de cinq à 10 ans, avait alors précisé le gouvernement.

«La tragédie au Québec amène tout le monde à se demander si l'on pourrait faire quelque chose de plus, a affirmé vendredi la ministre de la Santé, Deb Matthews. La modernisation se fait graduellement, et je pense effectivement qu'il faut revoir si quelque chose peut être fait pour l'accélérer.»

Le député néo-démocrate Paul Miller demande au gouvernement d'imposer que la mise à niveau des bâtiments soit complétée d'ici cinq ans. Il accuse le gouvernement libéral de l'Ontario de plier l'échine devant les propriétaires de centres de soins de longue durée et de maisons de retraite privés, qui se sont plaints des coûts élevés de l'installation de systèmes de gicleurs dans les bâtiments désuets.

«Le coût était minime à comparer avec ce que les gens paient pour rester dans une maison de retraite, a-t-il dit. Je ne voudrais certainement pas laisser mes parents dans un endroit qui ne dispose pas de système de gicleurs.»

L'Ontario a la pire feuille de route de l'Amérique du Nord en ce qui a trait aux incendies mortels dans de telles résidences, avec 52 victimes au cours des dernières années, a ajouté M. Miller. «C'est absolument ridicule.»

L'incendie d'une résidence de L'Isle-Verte inquiète tout le monde, a affirmé la ministre Matthews. Des gicleurs sont installés dans les plus vieux centres de soins de longue durée administrés par le ministère de la Santé, à mesure qu'il rénove les édifices, mais tout ce programme pourrait n'être complété qu'en 2025. Mme Matthews affirme qu'elle souhaite devancer cet échéancier.

«Je ne peux pas m'imaginer devoir gérer une telle situation ici en Ontario. Voilà une occasion de revoir tout cela», a-t-elle affirmé.

Le député Miller accuse la ministre de la Santé de faire de l'électoralisme.

INOLTRE SU HUFFPOST

Incendie dans une résidence pour personnes âgées à L'Isle Verte (23 janvier 2014)