NOUVELLES

Liban: un groupe jihadiste désigne les fiefs du Hezbollah "cibles légitimes"

24/01/2014 11:33 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Le "Front al-Nosra au Liban", considéré comme une branche d'un groupe syrien lié à Al-Qaïda, a assuré vendredi que les endroits au Liban où opèrent le parti chiite Hezbollah constituaient des "cibles légitimes", dissuadant les sunnites de s'y rendre.

"Nous, le Front al-Nosra au Liban, annonçons que le parti de l'Iran (le Hezbollah, ndlr) et toutes ses bases et bastions sont des cibles légitimes où qu'ils soient situés", affirme le groupe jihadiste dans un communiqué sur internet.

La publication de ce texte intervient trois jours après la revendication d'un attentat suicide à la voiture piégée par ce groupe apparu récemment et qui porte le même nom que la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie.

Cet attentat, ayant tué quatre personne et fait plus de 35 blessés dans un bastion du mouvement chiite dans le sud de Beyrouth, est le sixième depuis juillet dirigé contre le Hezbollah, qui combat aux côtés du régime syrien contre les rebelles.

Le "Front al-Nosra au Liban" déconseille également dans son communiqué aux musulmans sunnites d"'approcher ou de résider dans ou près d'une des bases (du Hezbollah) et d'éviter de se regrouper près des points de rassemblements" du mouvement chiite.

Ce groupe avait déjà revendiqué l'attentat à la voiture piégée qui avait tué trois personnes le 16 janvier à Hermel (est).

Alors que les attaques visent le Hezbollah, les morts sont souvent des civils.

Le Liban est profondément divisé sur le conflit syrien, qui a exacerbé les tensions communautaires entre les sunnites et les chiites, emmenés par le puissant Hezbollah.

Le parti chiite, proche allié du pouvoir en Syrie, a reconnu fin avril 2013 avoir envoyé des hommes pour soutenir les troupes de Bachar al-Assad.

kam/ser/faa/hj

PLUS:hp