NOUVELLES

Les frasques de Justin Bieber auront-elles un impact sur sa carrière?

24/01/2014 10:12 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Depuis plus d'un an, Justin Bieber a davantage fait parler de lui pour ses frasques que pour sa musique. Le chanteur semble avoir mis sa carrière musicale en veilleuse, préférant plutôt faire des mauvais coups, et son arrestation, jeudi, pour conduite avec les facultés affaiblies, n'est qu'un exemple de ses récents déboires.

L'arrestation de jeudi illustre le nouveau mode de vie délinquant que semble avoir adopté le chanteur de 19 ans. Les autorités ont indiqué que Bieber avait échoué un alcootest, tôt jeudi, et il fait face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies alors qu'il roulait à une vitesse presque deux fois plus élevée que la limite permise sur une rue de Miami Beach. Selon les policiers, il aurait résisté à son arrestation et dégageait une odeur d'alcool.

Après qu'il eut été accusé, certains observateurs de l'industrie ont hésité à parler des problèmes du chanteur canadien et de l'impact qu'ils auraient sur sa carrière.

Le rappeur Macklemore, âgé de 30 ans, a toutefois de la sympathie pour la jeune vedette. Selon lui, s'il était devenu chanteur populaire à l'âge de 30 ans, le public serait également témoin de ses difficultés.

«Je crois que ce serait difficile pour n'importe qui de voir sa vie devenir un spectacle, d'être mis au défi, critiqué, jugé. Et c'est certainement difficile si vous n'avez jamais eu une vie adulte ou une vie adolescente normale», a expliqué le rappeur, qui a déjà eu des problèmes de dépendance.

«Je crois que c'est quelque chose de très difficile. Si j'étais devenu connu à 22 ou 23 ans, je crois que vous m'auriez vu faire bien des folies en public.»

La nouvelle année a mal commencé pour Bieber. Des détectives ont fouillé son domicile de la Californie, cherchant les images d'une caméra de surveillance qui pourraient prouver que le chanteur était impliqué dans une histoire de vandalisme. Il est en effet accusé d'avoir lancé des oeufs sur la maison de son voisin, causant des milliers de dollars de dommages. L'enquête a attiré davantage d'attention que son plus récent album, lancé quelques jours auparavant.

«Journals» a été lancé en décembre et a obtenu un certain succès. Quelques extraits se sont classés dans le Top 40 grâce aux ventes numériques. Mais cela demeure loin du succès phénoménal que le chanteur a connu à ses débuts en 2009. Depuis son arrivée sur la scène musicale, il a lancé des albums devenus multi-platines, dont cinq ont pris la première place des palmarès dès leur sortie. Son premier album complet, «My World 2.0», paru en 2010, avait été nommé aux Grammy dans les catégories du meilleur album pop et de la révélation de l'année.

Mais Bieber n'a pas connu un tel succès depuis longtemps.

Son deuxième film 3D, «Justin Bieber's Believe», a été un échec à sa sortie en décembre, ne récoltant que 3,1 millions $ US en trois jours. En comparaison, son film de 2011 «Justin Bieber: Never Say Never», a engrangé 12,4 millions $ US le jour de sa sortie et 29,5 millions $ US à son premier week-end en salle.

Il continue malgré tout de faire les manchettes, mais pour les mauvaises raisons. La dernière année a été une succession de déboires, allant d'une querelle avec un paparazzi à un évanouissement sur scène, en passant par des photographies de lui fumant de la marijuana. Certains de ses problèmes sont carrément étranges: les autorités allemandes lui ont envoyé une facture de plusieurs milliers de dollars après qu'il eut abandonné un singe que les autorités avaient saisi parce qu'il n'avait pas les documents prouvant qu'il était vacciné. Le chanteur a également dû s'excuser auprès de Bill Clinton pour avoir proféré des jurons à son endroit et aspergé sa photo de liquide nettoyant dans la cuisine d'un restaurant de New York.

Le gérant du chanteur, Scooter Braun, devait être récompensé au cours d'une soirée organisée par Billboard à Los Angeles, jeudi, mais il a brillé par son absence. En entrevue avec l'Associated Press le mois dernier, Braun avait indiqué que son client «avait quelques problèmes», lorsqu'on lui a parlé des frasques du jeune chanteur.

Pendant la même entrevue, Usher, le mentor de Bieber, avait expliqué que ses problèmes faisaient partie de son cheminement vers la maturité.

«Ce qui est magnifique, c'est que ceux qui se sont engagés dans une histoire à long terme doivent comprendre qu'il y a des sommets et des vallées dans la vie de tout le monde, a imagé le chanteur r&b. Malheureusement, la réalité est qu'il doit vivre devant la caméra, mais ce qu'il choisit de faire, devant la caméra ou non, sera analysé ou scruté de toute façon.»

À la suite des récentes accusations déposées contre lui, Bieber pourrait automatiquement perdre son permis de conduire pour un an, en plus de se voir imposer une amende allant jusqu'à 1000 $ et 50 heures de travaux communautaires. Les répercussions sur sa carrière sont moins prévisibles. Plusieurs vedettes de la musique ont déjà connu des problèmes judiciaires ou des scandales beaucoup plus graves et ont par la suite réussi à rebondir.

Et bien que son nombre d'admirateurs risque de diminuer, Justin Bieber compte toujours sur l'appui des membres de l'industrie.

«Je ne connais pas Justin et je ne sais pas dans quoi il est impliqué, a confié le producteur Clive Davis, jeudi. Tout ce que je sais, c'est que s'il est question de drogue — et j'espère que ce n'est pas le cas —, elles sont dangereuses. C'est un jeune homme avec beaucoup de talent qui a vraiment su trouver son public, donc nous ne lui souhaitons que du bien.»

«J'imagine qu'il devrait se concentrer sur sa carrière, par dessus tout, a ajouté la chanteuse Jennifer Hudson. Tout ce que nous pouvons faire c'est lui souhaiter le meilleur, vous savez. Il saura se retrouver.»

PLUS:pc