NOUVELLES

Le profit de Procter & Gamble recule au 2e trimestre mais surpasse les attentes

24/01/2014 01:14 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

CINCINNATI - Le bénéfice net de Procter & Gamble a reculé de 16 pour cent au deuxième trimestre, le plus grand fabricant de produits de consommation au monde faisant face à une difficile comparaison avec l'année précédente, un dollar plus fort et des ventes mondiales pratiquement stables.

Son bénéfice ajusté a cependant surpassé les attentes de Wall Street et la société a réitéré ses prévisions pour 2014. Son action prenait près de trois pour cent vendredi après-midi.

L'entreprise de Cincinnati, dont les produits comprennent le détergent Tide, la pâte à dents Crest et les rasoirs Gillette, procède actuellement à un important plan de redressement qui prévoit qu'elle se concentrera davantage sur ses activités les plus rentables et réduira ses coûts dans l'espoir d'économiser 10 milliards $ US d'ici l'exercice financier 2016.

Le bénéfice net pour le trimestre clos le 31 décembre a reculé à 3,43 milliards $ US, soit 1,18 $ US par action. Cela se compare à un profit de 4,06 milliards $ US, ou 1,39 $ US, pour la même période un an plus tôt. Les résultats de 2012 comprenaient un gain de 21 cents US par action lié à l'acquisition du reste d'une de ses coentreprises.

Comme plusieurs autres fabricants de produits de consommation, Procter & Gamble a tenté d'augmenter sa part de marché dans un contexte de lente croissance sur les marchés développés. Les marchés émergents ont été un facteur de croissance, mais certains signes laissent croire que leur taux de progression ralentit lui aussi.

P&G a indiqué que ses ventes étaient conformes à la croissance d'ensemble du marché des produits de consommation, soit entre zéro et un pour cent pour les marchés développés et entre sept et huit pour cent pour les marchés émergents. La part de marché de P&G est restée stable dans l'ensemble.

En excluant les coûts de restructuration du plus récent trimestre, le bénéfice s'est établi à 1,21 $ US par action, soit un cent de plus que le profit auquel s'attendaient en moyenne les analystes interrogés par FactSet.

Le chiffre d'affaire a pris moins d'un pour cent à 22,28 milliards $ US, ce qui est inférieur à celui de 22,34 milliards $ US attendu par les analystes.

Procter & Gamble a répété s'attendre à une croissance des ventes de trois à quatre pour cent, en excluant les acquisitions et les effets du taux de change. Le bénéfice par action devrait pour sa part croître de cinq à sept pour cent en excluant les éléments non récurrents.

PLUS:pc