NOUVELLES

LE MONDE EN BREF DU 25 JANVIER

24/01/2014 11:13 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Voici le Monde en bref du samedi 25 janvier 2014 à 04H00 GMT:

GENEVE - Après un faux départ marqué par les menaces du régime syrien de quitter Genève, les délégations du président Bachar al-Assad et de l'opposition en exil soutenue par les Occidentaux doivent finalement se trouver face à face samedi pour une réel première journée de négociations.

Les deux équipes de négociateurs, dont la première rencontre est attendue depuis des mois, sont attendues à 9H00 GMT dans un salon du siège de l'ONU en Europe. Elles ont perdu 24 heures après le blocage de la veille quand l'opposition a refusé de s'asseoir à la même table que le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem.

KIEV - Le pouvoir ukrainien, malgré une ouverture surprise en direction de l'opposition, se trouvait samedi sous une pression accrue de la contestation, à Kiev et dans l'ouest du pays, et de l'UE qui intensifie les contacts à l'issue d'une semaine de violences.

L'annonce par le président Viktor Ianoukovitch pour la semaine prochaine d'un remaniement ministériel et d'amendements aux nouvelles lois anti-contestation n'a pas découragé les manifestants mobilisés depuis maintenant plus de deux mois.

LVIV (Ukraine) - Un militant ukrainien de l'opposition, retrouvé mort dans une forêt près de Kiev, a été enterré vendredi avec les honneurs, en présence de milliers de personnes, à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine. Le corps de Iouri Verbitsky avait été découvert mercredi, sa dépouille présentant, selon ses proches, des traces de torture.

DAVOS - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a affirmé vendredi à Davos que les Etats-Unis étaient "plus engagés que jamais" dans les affaires du monde, en évoquant en premier lieu les tensions et violences en Ukraine.

BRUXELLES - Discussion avec le pouvoir d'un côté, convocation d'ambassadeurs de l'autre: l'Union européenne cherche à jouer un rôle équilibré dans la crise politique en Ukraine, où son influence est testée. Les tentatives de médiation ont été menées vendredi par le commissaire européen à l'Elargissement, Stefan Füle, dépêché par les 28 à Kiev.

TUNIS - Un gouvernement d'indépendants doit être présenté samedi en Tunisie, à la veille du vote d'adoption de la nouvelle loi fondamentale, des avancées devant résoudre une profonde crise politique et achever la "transition démocratique" engagée avec la révolution de 2011.

BAMAKO - Onze jihadistes ont été tués et un soldat français a été blessé lors d'une opération de "contre-terrorisme" des forces françaises dans le nord du Mali, toujours confronté à l'insécurité un an après le début d'une intervention internationale contre les islamistes armés. Selon une source militaire malienne jointe par l'AFP, l'opération de "contre-terrorisme" a été lancée dans la nuit de mercredi à jeudi et s'est déroulée à une centaine de kilomètres au nord de Tombouctou.

JUBA - Le Soudan du Sud restait selon l'ONU le théâtre de combats "sporadiques" entre l'armée et les rebelles, en dépit d'un cessez-le-feu entré en vigueur vendredi à 17H30 GMT afin de stopper le conflit qui ravage le pays depuis plus d'un mois.

LE CAIRE - L'Egypte marque par des rassemblements rivaux le troisième anniversaire de la révolte populaire qui chassa du pouvoir Hosni Moubarak samedi, au lendemain d'une journée marquée par quatre attentats meurtriers au Caire. Des appels à manifester ont été lancés à travers le pays, à la fois par le pouvoir dirigé de facto par l'armée, et par les partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi, laissant redouter des violences.

RIO DE JANEIRO - Une première journée de protestations contre le Mondial 2014 est convoquée samedi dans tout le Brésil par les activistes d'Anonymous, dont le degré de mobilisation servira de thermomètre social à cinq mois de la Coupe du monde de football.

WASHINGTON - Les Etats-Unis conseillent à leurs athlètes participant aux jeux Olympiques de Sotchi, en Russie, d'éviter de porter des vêtements aux couleurs américaines hors des enceintes de compétition, en raison de menaces "terroristes", ont indiqué vendredi des responsables américains.

PEKIN - Le véhicule téléguidé d'exploration lunaire chinois, le "Lapin de jade", a rencontré une anomalie mécanique, a affirmé samedi l'agence officielle Chine nouvelle, ajoutant que les réparations étaient en cours.

mf/ob

PLUS:hp