NOUVELLES

L'ancien président de la FTQ, Michel Arsenault, témoignera lundi à la CEIC

24/01/2014 01:17 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Maintes fois cité depuis le début des travaux de la Commission Charbonneau, l'ancien président de la FTQ Michel Arsenault amorcera son témoignage lundi.

Ces derniers jours, de nouveaux extraits d'écoute électronique impliquant M. Arsenault et datant de 2009 faisaient référence à des pots-de-vin qui auraient été versés à un ancien président de la FTQ-Construction, Jean Lavallée. Il a aussi été question d'une entente mystérieuse qui aurait été négociée avec Claude Blanchet, ancien président du Fonds de solidarité de la FTQ et conjoint de la première ministre Pauline Marois.

Michel Arsenault sera certainement interrogé par les commissaires sur son passage sur Le Touch, le bateau de l'entrepreneur en construction Tony Accurso. Ce voyage sur le célèbre bateau est connu et l'ex-président de la FTQ avait d'ailleurs signé une lettre ouverte en 2009 sur la question dans laquelle il expliquait qu'il aura à gérer ses «activités personnelles dans le respect du devoir de réserve» exigé par sa fonction de président de la FTQ.

L'automne dernier, le Fonds de solidarité FTQ, Michel Arsenault et l'ex-PDG de la SOLIM, bras immobilier du fonds, Guy Gionet, ont tenté d'empêcher la diffusion d'extraits devant la commission. Ils ont échoué dans toutes leurs tentatives devant les tribunaux d'empêcher la diffusion de ces écoutes électroniques.

Michel Arsenault a été élu président de la FTQ en novembre 2007. Il a annoncé son départ de la centrale le 25 novembre dernier, disant quitter «serein et avec le sentiment du devoir accompli».

Avant d’être élu à la présidence de la FTQ, il avait été directeur québécois du Syndicat des Métallos.

PLUS:pc