NOUVELLES

Equateur: six mois de prison ferme pour avoir tué un condor

24/01/2014 04:45 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Un tribunal équatorien a condamné à six mois de prison un sexagénaire jugé coupable d'avoir tué un condor, volatile protégé et symbole national, a annoncé vendredi le ministère de l'Environnement dans un communiqué.

Manuel Damian, arrêté en novembre 2013, a été déclaré coupable jeudi d'atteinte à l'environnement après qu'eût été établie sa responsabilité dans la mort d'un condor dans une zone protégée de la province andine d'Azuay (sud), a annoncé le ministère sans fournir de détails sur les circonstances du délit.

Le code pénal équatorien stipule que quiconque chasse, capture, récupère ou commercialise des espèces protégées de faune et de flore s'expose à une condamnation de un à trois ans de prison.

Dans ce cas, la justice a pris en compte le fait que l'accusé, piégé par une photo du cadavre d'un jeune condor diffusée sur les réseaux sociaux, est âgé de plus de 60 ans.

Essentiellement charognard, le condor des Andes est considéré comme le plus grand oiseau terrestre volant par son envergure. En voie d'extinction, il figure sur les armoiries nationales de l'Equateur.

SP/du/ag/jeb

PLUS:hp