NOUVELLES

<em>Grace de Monaco</em> ouvrira le Festival de Cannes, malgré la mésentente

24/01/2014 12:30 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Bien que les enfants de Grace Kelly boudent le film et que le réalisateur français soit en conflit avec le producteur américain, c'est Grace de Monaco qui fera l'ouverture du 67e Festival de Cannes.

Le film sera présenté en « avant-première mondiale » le 14 mai prochain dans la sélection officielle hors compétition, ont annoncé les organisateurs du Festival dans un communiqué. Le même jour, il sortira en salle en France et dans d'autres pays.

Réalisé par le cinéaste français Olivier Dahan, qui avait aussi signé La môme (ou La vie en rose) en 2007, Grace de Monaco met en vedette Nicole Kidman dans le rôle-titre.

Le Festival n'a pas précisé quelle version serait projetée, au moment où le film a été retiré du calendrier des sorties aux États-Unis, selon Hollywood Reporter. La société Weinstein Co. se trouverait en conflit artistique avec le réalisateur au sujet du montage final. L'automne dernier, ce dernier a qualifié la version de Harvey Weinstein de « catastrophique ».

Le film se penche sur un moment précis de la vie de la superstar Grace Kelly, qui vient de contracter le « mariage du siècle » avec le prince Rainier II en 1956. Six ans plus tard, Alfred Hitchcock lui offre de jouer dans son prochain film, alors que la France menace d'annexer Monaco. « Est-elle encore une actrice? Est-elle vraiment la princesse de Monaco? », demande-t-on dans le communiqué du Festival.

Pas un biopic, selon la famille

Depuis près d'un an, le film faisait déjà l'objet de controverse. Le prince Albert et ses soeurs, les princesses Caroline et Stéphanie, ont publié en janvier 2013 un communiqué pour déplorer le fait que le film sur leur mère contenait des imprécisions historiques de taille et des «  scènes purement fictives  ».

Le film « relate une page, réécrite et inutilement glamourisée, de l'histoire de la Principauté de Monaco », s'étaient-ils plaints.

La famille princière a nié avoir accordé son appui au film Grace of Monaco, contrairement à ce qu'avait affirmé le magazine Paris Match.

PLUS:rc