NOUVELLES

Coupe du monde - Kitzbühel/slalom: heureux comme Felix Neureuther

24/01/2014 01:54 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Heureux qui comme l'Allemand Felix Neureuther, vainqueur vendredi du slalom de Kitzbühel sous la neige, sa 8e victoire en Coupe du monde de ski alpin, a commencé fort l'année avec un troisième succès en deux semaines et demie.

Le Bavarois de Garmisch a confirmé sa grande forme en précédant le jeune (19 ans) Norvégien Henrik Kristoffersen et le vétéran italien (35 ans) Patrick Thaler, qui complètent le podium, à 57 et 82/100e.

Neureuther, 29 ans, avait ouvert sa série victorieuse de janvier en remportant le 6 le slalom de Bormio, reprise de l'épreuve annulée à Zagreb, puis avait accroché son premier succès en slalom géant, dans le temple d'Adelboden (Suisse) le 11 janvier.

"Gagner à Kitzbühel, c'est toujours quelque chose d'extraordinaire, surtout avec les conditions extrêmes. Kitzbühel reste la plus grande classique que l'on puisse gagner", a souligné le vainqueur.

L'Allemand l'avait d'ailleurs déjà conquise en 2010, mais en diurne, et déjà un 24 janvier. Un souvenir inoubliable pour ce natif du bélier puisqu'il s'agissait de sa première victoire sur le circuit majeur.

Pedigree

Ce dimanche-là, Felix avait enfin justifié son pedigree de fils des ex-champions Christian Neureuther et Rosi Mittermaier, la reine des Jeux d'Innsbruck en 1976 (médailles d'or de slalom et descente, argent en géant).

"C'est probablement l'une des courses les plus compliquées que j'ai eu à skier, surtout en seconde manche. Tactiquement, j'ai été très serein. La pression est toujours très forte. Il faut essayer de donner son maximum. Je suis vraiment heureux", a poursuivi le Bavarois, qui porte bien son prénom.

Il a non seulement vaincu les éléments mais aussi son meilleur ami et premier adversaire, l'Autrichien Marcel Hirscher. Le Salzbourgeois, dossard 1, avait pris les devants à l'issue du premier parcours, 38/100e devant Neureuther, qui s'élançait juste derrière lui.

Avec en plus la chance au tirage, les deux avaient creusé les écarts sur un parcours tortureux signé Ante Kostelic.

Sur le second tracé, Hirscher, roi des piquets serrés, a fini par craquer à mi-pente alors qu'il avait 4/10e d'avance. Et perdu du même coup l'occasion de reprendre la tête du classement général au Norvégien Aksel Lund Svindal.

Avec un troisième podium en deux mois, le longiligne Kristoffersen démontre qu'il est de la race des grands skieurs norvégiens, figure de proue d'une génération prometteuse comptant également les Suisses Luca Aerni (5e) et Daniel Yule, ce dernier remonté de la 30e à la 7e place grâce au scratch de la seconde manche. Thaler, lui, vit à bientôt 36 ans sa meilleure saison.

Le Français Alexis Pinturault, lauréat à Wengen (Suisse) dimanche dernier, a terminé au pied du podium (à 1 sec 05). Au-delà de la déception, c'est la première fois de sa carrière que le Savoyard, âgé de 22 ans, enchaîne deux slaloms à haut niveau.

asc/fbx

PLUS:hp