NOUVELLES

Chili: 4 ex-officiers arrêtés pour empoisonnement durant la dictature de Pinochet

24/01/2014 01:12 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Quatre ex-officiers chiliens ont été arrêtés pour le meurtre de deux prisonniers et la tentative d'empoisonnement de cinq autres détenus pendant la dictature d'Augusto Pinochet, ont indiqué vendredi les autorités judiciaires.

Le général Eduardo Arriagada, les colonels Sergio Rosende et Joaquin Larrain et le commandant Jaime Fuenzalida, aujourd'hui à la retraite, sont accusés d'avoir administré de la toxine botulique, un poison mortel, à sept détenus, des opposants à la dictature, en 1981 dans une prison de Santiago, selon un communiqué officiel.

Deux détenus, Victor Hugo Corvalan et Hector Pacheco avaient trouvé la mort et cinq autres prisonniers avaient souffert de graves lésions internes provoquées par l'ingestion d'aliments empoisonnés.

L'enquête a démontré que les accusés ont agi dans le cadre d'une "opération spéciale de renseignement afin de procéder à l'élimination physique d'opposants au régime militaire".

MM. Arriagada et Rosende avaient travaillé dans le laboratoire dirigé par la police secrète, la DINE, qui s'était procuré la toxine au Brésil, tandis que MM. Larrain et Fuenzalida faisaient le lien entre les médecins et l'armée.

Les quatre ex-militaires avaient déjà fait l'objet d'une enquête sur les circonstances de la mort de l'ancien président Eduardo Frei (1964-1970) pendant la dictature dans une clinique privée de Santiago après une opération. Des tests de toxicologie menés 10 ans après sa mort en 1982 sur des échantillons de ses restes avaient déterminé l'absorption de substances toxiques.

Plus de 3.200 personnes ont été tuées durant la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990) et 38.000 ont été torturées.

msa/ms/ag

PLUS:hp