NOUVELLES

Afrique du Sud: la grève du platine continue, reprise des négociations lundi

24/01/2014 07:48 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

La grève paralysant les trois principaux producteurs mondiaux de platine devrait se poursuivre en Afrique du Sud, les négociations avec le syndicat radical Amcu ayant été ajournées pour reprendre lundi et durer au moins trois jours, a indiqué le ministère du Travail.

"Ils vont s'asseoir lundi (à la même table) et en principe entrer dans le vif du sujet. (...) Ils sont convenus que les trois prochains jours à partir de lundi, ils seront assis et tiendront les discussions nécessaires", a indiqué le porte-parole du ministère du Travail, Musa Zondi, après une première réunion à Johannesburg.

La capitale économique sud-africaine est à deux heures de route de la région minière de Rustenburg (nord) où environ 80.000 mineurs font grève depuis jeudi pour tenter d'arracher de substantielles augmentations de salaires.

Légale, pacifique pour l'instant et n'ayant occasionné aucun déploiement policier massif, la grève a donné lieu à quelques incidents violents isolés vendredi.

Selon la police, des adhérents du syndicat Amcu ont barré des routes et caillassé des voitures. En début d'après-midi, Thulani Ngubane, un porte-parole de la police provinciale, a toutefois indiqué que "tout (allait) bien".

Les pourparlers à Johannesburg se déroulent autour de la ministre des Mines Susan Tshabangu et de sa collègue du Travail Mildred Oliphant.

Le gouvernement, qui craint qu'une grève prolongée ne freine la croissance et l'activité dans le pays, a appelé Amcu à mener une grève "courte", et espère accélérer la conclusion d'un accord en prenant en main l'organisation des discussions.

Amcu réclame un salaire de base de 12.500 rands (environ 840 euros) par mois, soit presque deux fois et demie le niveau actuel, ce que les patrons jugent "irréaliste" car ils emploient des dizaines de milliers de personnes peu qualifiées, disent-ils.

Les trois groupes touchés sont Anglo American Platinum (Amplats), Impala Platinum (Implats) et Lonmin, respectivement numéro un, deux et trois mondiaux du secteur.

Petite formation minoritaire fondée en 2001, Amcu est devenu majoritaire dans les mines de platine après les grandes grèves de 2012. Il s'oppose au syndicat historique des mines NUM, proche du pouvoir et accusé de ne pas défendre correctement les intérêts des ouvriers.

sn-clr/liu/aub

PLUS:hp