NOUVELLES

Une ONG compare les massacres au Soudan du Sud à ceux en Syrie

23/01/2014 07:20 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Les "massacres" de civils au Soudan du Sud sont comparables à ceux perpétrés en Syrie ou en Somalie, a estimé jeudi le secrétaire général de l'ONG Norwegian Refugee council, Jan Egeland, de passage à Nairobi.

"Nous sommes très très préoccupés de ce qu'il y a de plus en plus de meurtres ethniques, et que les deux principales tribus du Soudan du Sud semblent être impliquées", a déclaré à l'AFP M. Egeland, par ailleurs ancien responsable de l'action humanitaire de l'ONU.

"Cela a commencé par une lutte politique entre des hommes qui auraient pu régler ça dans un processus de négociation politique", a-t-il ajouté.

Mais "maintenant, des femmes et des enfants meurent simplement parce que ces hommes ne veulent pas s'asseoir et discuter", a-t-il poursuivi, déplorant tout particulièrement les informations faisant désormais état d'enrôlement d'enfants-soldats.

"Le massacre impitoyable de civils sans défense est aussi terrible qu'en Syrie, qu'en Somalie, que partout ailleurs", a-t-il ajouté.

Le Soudan du Sud est ravagé depuis le 15 décembre par des combats opposant les forces sud-soudanaises loyales au président Salva Kiir et une rébellion menée par l'ex-vice président Riek Machar, limogé en juillet.

Salva Kiir accuse Riek Machar et ses partisans de tentative de coup d'Etat. Ce dernier dément, reprochant au premier de se servir de ce prétexte pour simplement éliminer ses ennemis politiques.

Les combats ont déjà fait des milliers de morts et un demi-million de déplacés. Et les informations sur des massacres, viols, meurtres à caractère ethnique se multiplient.

Car à la rivalité politique se greffe une rivalité ethnique entre les Dinka du président Kiir et les Nuer de l'ex-vice président Machar.

str-aud/ayv/sba

PLUS:hp