NOUVELLES

Une jeune Indienne condamnée à être violée

23/01/2014 06:42 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Une Indienne âgée de 20 ans affirme avoir été victime d'un viol collectif ordonné par le conseil de son village parce qu'elle était amoureuse d'un homme d'une autre religion, a déclaré la police jeudi.

Treize hommes ont été arrêtés pour ce viol, qui se serait produit lundi soir dans le village de Subalpur, à environ 180 kilomètres de Calcutta, dans le nord-est de l'Inde, a déclaré un policier, C. Sudhakar.

La femme a déclaré à la police qu'elle avait perdu le compte du nombre d'hommes qui l'ont violée. Elle était hospitalisée dans un état grave jeudi.

Des images diffusées à la télévision montraient la femme, le visage couvert par un foulard, alors qu'elle était escortée vers l'hôpital.

Selon la police, le conseil du village a ordonné à la femme de payer une amende de 25 000 roupies (environ 400 $) quand sa relation avec l'homme a été découverte. Mais sa famille était trop pauvre pour payer, alors le conseil a ordonné le viol collectif.

La police n'a pas précisé la religion de la femme et de son amoureux.

Cette affaire survenue au Bengale-Occidentale est particulièrement troublante, parce qu'elle aurait été ordonné par un conseil composé d'aînés du village. Ces conseils n'ont pas de pouvoir officiel en Inde, mais ils sont considérés comme l'expression de la volonté des villageois.

Ces conseils décident de certaines normes sociales et dans certains cas, ils décident comment une femme peu s'habiller et avec qui elle peut se marier. Ceux qui contreviennent aux décisions du conseil risquent d'être ostracisés.

Il y a quatre ans, le conseil d'un village du district de Birbhum avait ordonné à une jeune femme de parader nue à travers le village. Elle était accusée d'être amoureuse d'un homme d'une autre caste que la sienne.

PLUS:rc