DIVERTISSEMENT

«Spectaculairement Chine» : un voyage en Chine au cœur de la Place des Arts

23/01/2014 10:02 EST | Actualisé 23/01/2014 10:02 EST
Courtoisie

La Place des Arts se parera des couleurs de la Chine du 15 février au 1er mars prochain, alors que cinq spectacles spéciaux et une exposition seront proposés sous la bannière de l’événement Spectaculairement Chine, qui rendra hommage à la richesse culturelle de l’Empire du Milieu. Dans la foulée des célébrations de son 50e anniversaire, l’institution montréalaise offre ainsi au public un grand voyage à peu de frais.

De fait, le dépaysement s’annonce complet, et il y en aura pour tous les goûts. Carnaval 2014 – Gala du printemps chinois, une prestation de variétés à grand déploiement, réunira des acrobates, chanteurs, danseurs et musiciens, qui exploiteront les us et coutumes de la Chine à travers leur discipline respective, sous des rythmes musicaux de l’Extrême-Orient et de l’Occident. Le violoncelliste québécois Vincent Bélanger sera de la partie. La fête haute en couleurs fera office d’ouverture officielle de Spectaculairement Chine, et tiendra l’affiche de la Salle Wilfrid-Pelletier, le 15 février.

Quelques jours plus tard, entre le 20 février et le 1er mars, Fault Lines, une vague de «tremblements de corps et de cœur», s’amènera à la Cinquième Salle. Ce collectif de danse contemporaine, créé au Festival de Melbourne en 2012 sous la direction de la chorégraphe néo-zélandaise Sara Brodie, rend hommage aux 69 000 victimes du séisme survenu dans le Sichuan, en 2008. Les familles de sept danseurs se trouvaient d’ailleurs au cœur de la région dévastée.

fault lines

La tragédie du Prince Zidan est une relecture du Hamlet de Shakespeare par la Troupe de Jingju de Shanghai, à la façon de l’opéra de Pékin. La pièce combine théâtre, danse acrobatique, arts martiaux, chant et musique traditionnelle, costumes et maquillages flamboyants. La trentaine de comédiens, acrobates et musiciens useront de gestes des mains, de regards, de déambulation et autres techniques pour raviver ce classique, où se côtoient loyauté, amitié et justice, le 28 février et le 1er mars, au Théâtre Maisonneuve. À noter que la langue ne sera pas une barrière, puisque des surtitres français et anglais accompagneront chaque représentation.

L’Orchestre symphonique de Montréal apportera son grain de sel à Spectaculairement Chine avec La Chine à l’honneur, deux concerts menés par le chef d’orchestre Long Yu, avec le violoncelliste Jian Wang et les flûtistes Quian Jun et Jin Kai, les 26 et 27 février, à la Maison symphonique. Ils s’exécuteront sur Gougeon (Toy), Tchaïkovski (Variations sur un thème rococo), Qigang Chen (Enchantements oubliés) et Chostakovitch (Symphonie no 5).

Enfin, même les tout-petits auront leur moment bien à eux, avec deux contes bricolés par le Théâtre national de Chine pour enfants, qui investira la Cinquième Salle le 16 février. Dans Abracadabra, une tasse, une éponge, une planche à laver, une serviette, un seau et une vadrouille prendront vie entre les mains des acteurs et seront transformés en chien, en poisson et en téléphone, dans une performance complètement débridée. Puis, les Trois petits cochons bâtiront leurs maisons de paille, de bois et de brique et se sauveront du méchant loup comme dans la mythique histoire. Le Théâtre national de Chine pour enfants s’est déjà produit à Singapour, au Japon, en Corée, au Vietnam, aux États-Unis, au Mexique et en Inde.

spectaculairement chine

Les amateurs d’art visuel, eux, se délecteront de l’exposition Pleins feux sur la Chine, établie dans la galerie d’art de l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme depuis le 21 janvier et jusqu’au 1er mars. Pour le plaisir des yeux y sont étalées des œuvres contemporaines, signées par les jeunes artistes chinois les plus en vue.

Comme en Chine

Michel Gagnon, directeur de la programmation de la Place des Arts, a travaillé de concert avec les instances politiques chinoises, qui ont à cœur de faire connaître leur culture en Amérique du Nord, pour monter la programmation de Spectaculairement Chine. De l’avis de l’homme, les Québécois sont davantage familiers avec les arts de la Chine traditionnelle, comme l’opéra pékinois et les images de somptueux paysages, qu’avec ceux de la Chine contemporaine. Et c’est le portrait culturel qui se déploie aujourd’hui dans ce pays que Michel Gagnon a voulu transporter à Montréal. En deux voyages là-bas, il est parvenu à dénicher des productions qui reflètent bien la vitalité des scènes chinoises.

«L’idée, c’était vraiment de présenter ce qu’on peut voir en Chine actuellement, a insisté Michel Gagnon. Si vous allez en Chine aujourd’hui, vous allez voir la même chose. On a déterminé des thèmes, comme la danse et la musique contemporaine, les arts traditionnels, le jeune public, et, en discutant avec le gouvernement chinois, on a sélectionné les spectacles.»

L’événement Spectaculairement Chine a été élaboré en deux ans et demi. Dans le passé, la Place des Arts avait consacré un concept semblable à l’Australie, et des spectacles isolés avaient permis de faire découvrir d’autres régions du globe. On compte exploiter à nouveau la formule dans les prochaines années.

Pour connaître la programmation détaillée et les horaires de Spectaculairement Chine, on consulte le www.placedesarts.com.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST QUÉBEC

Des activités «cool» pour apprendre à aimer l'hiver

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?