NOUVELLES

Liban: 10 tués en six jours à Tripoli dans le Nord (sécurité)

23/01/2014 08:09 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Dix personnes ont été tuées en six jours à Tripoli, dans le nord du Liban, dans des combats à caractère confessionnel liés à la guerre en Syrie toute proche, a indiqué jeudi à l'AFP une source au sein des services de sécurité.

"Un soldat, blessé mercredi, a succombé jeudi à ses blessures", a affirmé cette source précisant que le bilan des violences s'élève à 10 morts en six jours.

Mercredi soir, un civil et un soldat avaient été tués dans des combats endémiques, qui avaient fait aussi 60 blessés.

Des violences meurtrières opposent régulièrement les habitants de Bab el-Tebbaneh, partisans de la rébellion en Syrie, à ceux de Jabal Mohsen, quartier alaouite soutenant le régime de Bachar al-Assad.

Avant même le conflit syrien, les flambées de violences étaient fréquentes entre ces deux quartiers et ont fait depuis 2008 plus de 200 morts et 3.000 blessés

Cinq habitants de Bab al-Tebbaneh, trois de Jabal Mohsen et deux soldats ont perdu la vie au cours des récents affrontements, a précisé cette source.

Pour tenter de séparer les belligérants, l'armée libanaise s'est déployée dans la rue de Syrie, qui marque la ligne de démarcation entre les deux communautés.

Un nouveau cessez-le-feu a été conclu mercredi soir lors d'une réunion convoquée d'urgence dans la résidence du Premier ministre Najib Mikati à Tripoli et semblait tenir jeudi.

Mais des centaines de familles qui ont fui ces six derniers jours n'avaient regagné leurs foyers.

En décembre, l'armée a été chargée de prendre le contrôle de la ville de Tripoli après plusieurs flambées entre ces deux quartiers.

oi-kam/sah/sk/sw

PLUS:hp