NOUVELLES

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour le gouverneur républicain Chris Christie au New Jersey

23/01/2014 04:32 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
New Jersey Gov. Chris Christie speaks during a news conference Thursday, Jan. 9, 2014, at the Statehouse in Trenton, N.J. Christie has fired a top aide who engineered political payback against a town mayor, saying she lied. Deputy Chief of Staff Bridget Anne Kelly is the latest casualty in a widening scandal that threatens to upend Christie's second term and likely run for president in 2016. Documents show she arranged traffic jams to punish the mayor, who didn't endorse Christie for re-election. (AP Photo/Mel Evans)

Les mauvaises nouvelles s'accumulent dans l'affaire du "bridgegate" pour le républicain Chris Christie, candidat pressenti pour la présidentielle américaine de 2016, avec de nouvelles assignations judiciaires visant ses équipes.

Cette affaire empoisonne le gouverneur du New Jersey depuis deux semaines. Son ex-chef de cabinet adjointe est accusée d'avoir, avec des complices, ordonné la fermeture de plusieurs voies d'accès au pont George Washington, qui relie le New Jersey à New York, provoquant des embouteillages monstres en septembre dernier. Elle aurait voulu ainsi se venger d'un maire démocrate ayant refusé de soutenir M. Christie durant sa campagne. M. Christie a affirmé qu'il n'en avait rien su.

"Nous pouvons confirmer que la campagne de réélection Christie comme gouverneur, et que le comité du parti républicain pour l'Etat du New Jersey ont reçu des assignations pour des documents, venant du procureur fédéral du New Jersey", a indiqué dans un email envoyé à l'AFP Mark D. Sheridan, avocat du cabinet Patton Boggs, recruté par ces deux entités.

M. Sheridan a ajouté que la campagne avait déjà récemment fait l'objet d'une assignation, de la part d'une commission législative de l'Assemblée du New Jersey qui enquête en parallèle de la justice sur cette affaire.

"Ces trois assignations se concentrent sur la fermeture des voies du pont George Washington", a précisé l'avocat, ajoutant que ses clients "avaient l'intention de coopérer" avec les enquêteurs, qu'il s'agisse du procureur fédéral ou de la commission de l'Assemblée du New Jersey.

Une vingtaine de personnes et entités avaient la semaine dernière reçu des assignations de la commission.

Ajoutant aux soucis de M. Christie, dont la côte de popularité est en baisse dans les sondages, Dawn Zimmer, la maire démocrate d'Hoboken, autre ville du New Jersey, a affirmé ce week-end qu'elle avait fait l'objet de chantage financier de la part de la gouverneur adjointe si elle ne soutenait pas un projet immobilier poussé par M. Christie. La gouverneur adjointe Kim Guadagno a formellement démenti ces accusations.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Chris Christie's Greatest Hits