NOUVELLES

Les belligérants sud-soudanais vont signer un accord de paix jeudi (médiation)

23/01/2014 07:37 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Les belligérants du conflit qui ravage le Soudan du Sud depuis mi-décembre vont signer un accord de cessation des hostilités jeudi à Addis Abeba, ont annoncé les médiateurs régionaux.

Les délégations du gouvernement sud-soudanais et des partisans de l'ex-vice président Riek Machar négocient difficilement depuis début janvier dans la capitale éthiopienne, sous l'égide de l 'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), bloc de sept pays est-africains.

"Il va y avoir une cérémonie de signature (...) par les parties sud-soudanaises aujourd'hui", jeudi, en fin d'après-midi, a indiqué l'Igad dans un communiqué.

Les représentants des deux camps devraient signer deux textes: l'un portant sur la cessation des hostilités entre l'armée sud-soudanaise loyale au président Salva Kiir et les troupes fidèles à M. Machar, l'autre sur la libération de onze hauts responsables politiques, partisans de M. Machar, arrêtés lorsque les affrontements ont éclaté entre unités rivales de l'armée à Juba le 15 décembre.

M. Kiir accuse son ancien vice-président d'avoir tenté un coup d'Etat. L'intéressé nie, qualifiant ces accusations de prétexte trouvé par le chef de l'Etat pour se débarrasser de ses opposants au sein du régime, issu de la rébellion sudiste qui a combattu Khartoum pendant la longue guerre civile (1983-2005) ayant débouché sur l'indépendance du Soudan du Sud en juillet 2011.

Les combats, qui se sont propagés à la majeure partie du territoire, ont fait depuis un peu plus d'un mois des milliers de morts et chassé de chez eux plus d'un demi-million de personnes.

Un porte-parole de la délégation des partisans de M. Machar a assuré qu'une avancée décisive dans les discussions était imminente, sans fournir d'autre détail.

"Il semble que quelque chose puisse se passer", a simplement dit à l'AFP Yohannis Musa Pouk.

jv-ayv/aud/jlb

PLUS:hp