NOUVELLES

L'Australie consacrera sa présidence du G20 surtout au libre-échange (Abbott)

23/01/2014 08:43 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

L'Australie, qui assure la présidence tournante du G20, consacrera la majeure partie de ses efforts à promouvoir le libre-échange, a déclaré jeudi à Davos le Premier ministre australien Tony Abbott, sans toutefois citer l'OMC.

"En tant que nation commerçante, l'Australie va employer la plupart de sa présidence du G20 à promouvoir le libre-échange", a déclaré M. Abbott devant le forum économique mondial.

"Au minimum, le G20 devrait (dans son communiqué final) renouveler son engagement contre le protectionnisme et en faveur de marchés plus libres", a-t-il dit.

Il n'a toutefois pas cité expressément l'OMC, l'instance multilatérale chargée de promouvoir le libre-échange à l'échelle mondiale, dont les travaux ont été longtemps paralysés par des blocages insurmontables entre certains pays pour les questions de subventions agricoles, et qui a désormais des ambitions réduites.

"Chaque pays (du G20) devrait s'engager à ouvrir son commerce à travers des actions unilatérales, bilatérales, plurilatérales et multilatérales, et à travers des réformes domestiques pour aider les entreprises à s'engager plus avant dans le commerce mondial", a dit M. Abbott.

Dans son communiqué final après le sommet des chefs d'Etat de Saint-Pétersbourg en septembre 2013, le G20 avait souligné l'importance du multilatéralisme dans le cadre de l'OMC.

De plus, il s'était prononcé contre le protectionnisme et pour la transparence, "y compris dans les accords régionaux".

L'Australie est engagée dans les négociations pour la création de la zone de libre-échange du Partenariat Trans-Pacifique (TPP) regroupant douze pays, dont les Etats-Unis et le Japon, mais qui achoppent sur la complexité de l'ouverture de certains marchés, en particulier du Japon. La Chine n'en fait toutefois pas partie.

fz/ric/abk

ABBOTT LABORATORIES

PLUS:hp