NOUVELLES

Israël: l'Allemagne durcit le ton sur les colonies (Haaretz)

23/01/2014 04:00 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

L'Allemagne conditionne l'octroi de subventions aux sociétés high-tech israéliennes, ainsi que le renouvellement d'un accord de coopération scientifique, à l'inclusion d'une clause stipulant que les entités israéliennes situées dans les colonies n'ont pas le droit à des financements, selon le quotidien Haaretz.

Israël craint que cette décision, qui intervient quelques semaines avant une visite de la chancelière allemande Angela Merkel en Israël, ne soit suivie par d'autres pays de l'Union européenne, affirme jeudi le journal de gauche.

La décision de Berlin, fidèle allié d'Israël, "représente une escalade significative dans les mesures européennes contre la colonisation" à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, juge-t-il encore.

Depuis le 1er janvier, des "lignes directrices" de l'Union européenne imposent une clause qui exclut de la coopération de l'UE avec Israël les institutions et entreprises israéliennes ayant des activités dans les Territoires palestiniens occupés depuis 1967.

Le programme de coopération scientifique "Horizon 2020" agréé en novembre entre l'UE et Israël interdit déjà les financements européens pour la recherche faite dans les colonies mais Berlin a désormais étendu l'interdiction de subventions aux sociétés privées qui y sont basées, précisé Haaretz.

Interrogée par l'AFP, une source diplomatique israélienne ayant requis l'anonymat a cependant déclaré qu'il n'y avait "rien de changé".

Un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères a indiqué pour sa part que Berlin avait "un grand intérêt à poursuivre et étendre sa coopération scientifique avec Israël".

Mme Merkel doit se rendre en Israël à la fin du mois de février.

La politique de soutien fort de l'Allemagne à l'égard d'Israël est une constante depuis la Deuxième Guerre mondiale et Berlin est considéré comme le plus fidèle allié de l'Etat hébreu en Europe.

ncw-jjm-vl/agr/hj

PLUS:hp