NOUVELLES

Hong Kong va détruire près de 30 tonnes d'ivoire

23/01/2014 10:33 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Hong Kong a annoncé jeudi la prochaine incinération de près de 30 tonnes d'ivoire saisies auprès de trafiquants, la plus importante opération de ce type dans le monde, suite aux appels pressants d'organisations de défense de la nature.

Cette mesure a été décidée par une commission gouvernementale chargée des espèces menacées afin de dissuader les trafiquants d'ivoire, a indiqué à la presse le président de cette commission Paul Shin.

Les autorités vont procéder à l'incinération de 28 tonnes d'ivoire, prélevées sur le stock de 29,6 tonnes saisies et dont dispose le gouvernement.

"L'incinération de 28 tonnes d'ivoire est la plus importante du monde", a souligné un porte-parole du gouvernement, précisant que les défenses d'éléphant seraient découpées en petits morceaux avant d'être brûlées à une température de 800 à 1.000 degrés Celsius.

L'opération, devrait débuter au cours du premier semestre 2014, et se dérouler sur une durée d'un ou deux ans.

"Nous espérons envoyer le message ferme que le braconnage illégal d'éléphants pour s'emparer de leurs défenses, l'achat et la vente illégales d'ivoire ainsi que son transit à Hong Kong... ne sont pas autorisés", a déclaré M. Shin, également biologiste marin.

Hong Kong est un lieu de transit du trafic illégal d'ivoire. Une saisie record de 8 tonnes a été réalisée en 2013.

Un total de 33,37 tonnes d'ivoire, principalement introduites par mer en provenance d'Afrique, ont été saisies depuis 2003.

Les organisations de défense de la nature se sont félicitées de cette mesure tout en se demandant pourquoi le gouvernement gardait une petite partie de son stock.

Le reste sera utilisé à des fins scientifiques, pour des analyses d'identification et aussi pour l'éducation des jeunes, ont expliqué les autorités.

La demande croissante d'ivoire en Asie est la cause principale des massacres d'éléphants en Afrique, selon les ONG de défense de la faune sauvage.

Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), il ne reste que 470.000 éléphants en Afrique.

at/sm/mr/gg

PLUS:hp