NOUVELLES

Coupe du monde - Les airbags dans la phase ultime

23/01/2014 01:01 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

La firme italienne Dainese a complété le développement de son airbag pour protéger le dos, les épaules et la poitrine des descendeurs en cas de chute, a-t-elle annoncé jeudi à Kitzbühel, dans le cadre de l'étape la plus prestigieuse de la Coupe du monde de ski alpin.

"Nous sommes près du moment où nous pourrons l'utiliser en compétition", a remarqué Gunther Hujara, directeur course de la Coupe du monde messieurs.

Evidemment, ce ne pourra pas être le cas aux JO de Sotchi, pas plus que d'ici à la fin de saison.

Le prototype a été essayé par des descendeurs italiens et canadiens - Werner Heel, Jan Hudec, Manuel Osborne-Paradis -, lors des entraînements officiels de descente de Coupe du monde, notamment sur la Saslong à Val Gardena en décembre dernier.

En fait, l'entreprise de Vicence (nord-est), qui avait lancé son projet il y a trois ans, a surtout mis au point l'algorithme d'ouverture qui permet de discerner une chute sans gravité ou la réception d'un saut ne nécessitant pas l'ouverture du dispositif, d'un choc violent.

"Ce dispositif peut absorber 61 % de l'impact", a souligné Vittorio Cafaggi, responsable du développement stratégique.

Le D-Air System, qui se déploie en un dixième de seconde, doit beaucoup à l'expérience de Dainese dans la protection des motocyclistes.

La firme a indiqué que, en 333 chutes concernant des pilotes équipés du système, lors de courses de MotoGP, Moto 2 and Moto 3, aucune blessure n'avait été détectée sur les parties protégées.

Reste que la protection du genou, l'articulation la plus à risque chez le skieur, n'a pas encore été trouvée.

lp-asc /jta

PLUS:hp